Arrestation d’un parrain italien reconverti pizzaïolo

pizza

Le parrain Rocco échappe à la police en devenant pizzaïolo

Changer d’identité, prendre la fuite dans le sud du pays, se planquer dans un commissariat, ou vivre comme un SDF et jouer à la pétanque chaque après midi, les stratégies pour échapper aux forces de l’ordres ne manquent pas d’originalité. Quelqu’un avait-il pensé à se reconvertir en pizzaiolo le temps de sa cavale ?

 

pizza

 

La police néerlandaise vient d’arrêter Rocco Gasperoni, septuagénaire et « personnalité importante de la mafia calabraise […] recherchée depuis 15 ans » selon le quotidien néerlandais Algemeen Dagblad. Avec ce nom aux consonances italiennes, l’homme a su se faire une place dans le monde prisé de la pizza au Pays Bas : « les meilleures du quartier » affirme le quotidien.

Il avait été condamné à 14 ans et 8 mois de prison pour trafic de drogue et faillite frauduleuse. Assigné à domicile, il avait alors pris la fuite. Arrivé au Pays Bas, il décide de changer de vie en exportant les authentiques saveurs italiennes de la pizza dans le pays nordique. Couverture originale mais légèrement cliché pour un italien. Surtout quand on s’appelle Rocco.

À LIRE :   On a discuté avec Gildas, organisateur d'Astropolis

Rocco a forcément pris au pied de la lettre le dicton Italien suivant : « Celui qui parle sème ; celui qui se tait mûrit. » Sa patrie d’adoption le considère désormais comme changé. Le mafioso est derrière lui. L’homme s’est, semble-t-il rangé et selon le ministère public néerlandais, Rocco « a fait des pizzas ces quinze dernières années… et ce n’est pas un délit ! »

Si des pizzas arrangeaient une sanction, ça se saurait. L’homme, ancien mafioso, bien qu’il soit soutenu par son pays d’accueil, purgera finalement les 12 années qu’il lui reste derrière les barreaux néerlandais.