Kowloon Walled City, ou le Hong Kong caché

 

Kowloon Walled City
Greg Girard

De 1950 à 1994, le quartier délabré de Kowloon Walled City a accueilli des dizaines de milliers de personnes dans les pires conditions

Sous la domination britannique à Hong Kong, Kowloon Walled City était une colonie chinoise, où la population logeait dans des bâtiments si rapprochés que le lieu avait la réputation de ne pas laisser passer la lumière. C’est dans les années 80 que Greg Girard, photographe s’est rendu dans la ville d’Hong Kong, puis dans ce quartier dont la densité était 119 fois plus élevée que celle de la ville de New York aujourd’hui. Le photographe a passé 4 ans à aller et venir dans Kowloon Walled et a capturé des moments de vie de ce quartier où pauvreté et promiscuité faisaient lois. Il les a ensuite publiées dans un livre appelé « City of Darkness : Revisited« .

Cette mini-ville s’est construite petit à petit, les immeubles grandissant au fur et à mesure que les habitants construisaient les étages, chambres par chambres les unes au-dessus des autres.

À LIRE :   Evasion et Liberté : Les clichés de Magdalena Wosinska
Kowloon Walled City
Greg Girard
Kowloon Walled City
Greg Girard
Kowloon Walled City
Greg Girard
Kowloon Walled City
Greg Girard

 

Absence d’hygiène, d’éducation ou de règles de sécurité… Les conditions de vie étaient plus que déplorables, dignes de l’East End londonien du temps de Jack London. Greg Girard s’est intéressé aussi bien à des lieux de vie qu’à des personnages particuliers de Kowloon Walled City. On y retrouve un boucher qui n’a jamais entendu parler de la chaîne du froid, une dentiste qui accueille dans son salon et des enfants qui jouent sur un toit avec des antennes télé.

Kowloon Walled City
Greg Girard
Kowloon Walled City
Greg Girard
Kowloon Walled City
Greg Girard

En 1991, en accord avec le gouvernement chinois, les britanniques évacuèrent et relogèrent les 50.000 habitants qui s’étaient amoncelés dans ces 0,026km². Le petit îlot indépendant est démantelé en 1993 et dès 1994 commence la construction d’un grand parc appelé « parc de la citadelle ». Seuls quelques photos, des reliques et inscriptions diverses ainsi que deux canons et trois vieux puits témoignent de l’existence passée de Kowloon Walled City. Le photographe Greg Girard détient surement avec ses photos, la mémoire de ce quartier détruit.

Kowloon Walled City
Greg Girard
Publicités