Guide 2.0 pour bien ruiner un repas de famille

repas de famille

Les conseils d’Openminded pour réussir à « briser » un repas de famille

Le dimanche, à Noël, pour un anniversaire, mariage, le pacs de mamie Ginette avec son beau gosse de 30 ans, le bac mention très bien de sa soeur jumelle alors que toi tu l’as loupé 3 fois, bref, tout est propice pour déjeuner en famille, mais aussi, pour gâcher ce moment familial qui s’avère déjà comme une véritable partie de plaisir.

1. Ne pas arriver à l’heure

Règle d’or numéro 1 : Ne jamais arriver le(la) premièr(e). Toujours arriver quand d’autres personnes sont déjà là, ça permet d’éviter de se sentir gêné par tata Mireille qui te ferait presque des bisous partout.
Ou alors au contraire, arriver en avance, voire très en avance, histoire de perturber dès le début l’organisation du repas qu’a préparé votre cousine bourgeoise.

coming out

2. Faire semblant de faire son coming out

Qui n’a jamais rêvé de faire un faux coming out pour faire frôler à son arrière grande tante la crise cardiaque ? On n’est pas sympa, c’est vrai.

3. Vouloir à tout prix aider à la préparation du repas

Tante Yvonne arguera que non : vous êtes l’invité(e), vous êtes en vacances, vous êtes jeune, le discours basique de la tante un peu trop gentille. Attention au couteau à viande sur le plan de travail, un drame est si vite arrivé

4. Ne mettre la table que partiellement

Oublier ostensiblement de servir Vanessa, la nouvelle copine de votre père, 20 ans de moins que lui, des airs de Kim Kardashian, le portefeuille en moins.
Plus discret mais risqué, mettre du poison dans son verre, on a compris que vous n’aimiez pas son 90D.

repas-famille

5. Parler de sujets qui fâchent

Attentats du 13 novembre, les spectacles de Dieudonné, la montée du FN et les propos de Marine Le Pen, le conflit israélo-palestinien … Vous savez quoi dire, à qui. Repas chaotique assuré avant le plat principal.

6. Ressasser les événements forts qui unissent une famille

À LIRE :   Un tour de l'Irlande en stop pour une aventure inoubliable

Le mariage homosexuel d’une cousine qui n’a pas vraiment plu à ses parents, l’ex-mari de tata Jeannine qui est partie avec une star du X, la maison de tonton Robert partie en fumée à cause de votre père qui n’avait pas éteint le gaz, bref, en cherchant bien, vous aurez de la ressource, croyez-nous.

5. Faire mine de féliciter la maitresse de maison

Les vacheries déguisées en compliments sont évidemment les bienvenues. “Super bon ton brocolis, mamie” (en montrant le pot de tzatziki oriental qui a probablement coûté une blinde). Ou, plus fielleux encore : “Le foie gras est franchement pas mal pour du Carrefour Market, Tante Odette”.

repas famille

7. Glisser discrètement des oeufs de lump au chien sous la table

Infection des pets du cleb’s dans 3…2…1. Les bêtes aussi savent être généreuses pour Noël.

8. Interrompre la discussion pour demander quelque chose de complètement débile

Le parcours brillant de votre cousin Marc, on s’en tape royalement. « Y’a quoi à la télé ce soir ? » « Qui a déjà pris de la drogue ? » « J’ai vu un article intéressant sur la tendance de se décorer le pubis, j’ai pris rendez-vous lundi prochain pour me le faire », autant de questions et de sujets complètement sortis de leur contexte, qui peuvent mettre mal à l’aise plus d’un membre de votre famille.

bois d boulogne

9. Etre inventif et inspiré quand on vous questionne sur votre vie personnelle

Le taff, l’argent, la famille. Les domaines qui en énervent plus d’un, même si cela part d’un bon sentiment. « J’ai trouvé un poste au bois de Boulogne, je pense que ça va me rapporter bien plus que mon stage chez Conforama » ou « J’ai un cancer du petit orteil » … #malaise.

10. Resservir les invités sans même leur demander leur avis

« C’est très bon ». On l’a déjà entendu 15000 fois, et dans 99,99% des cas, c’était faux. On va voir si c’est aussi délicieux que ça.