Le chef de la censure en Chine reconnaitrait (enfin) la censure

Xi Jinping

Quelle censure en Chine ?

Lu Wei, le «chef» de l’internet chinois, a admis pour la première fois l’existence du « vaste appareil » de censure contrôlant la toile chinoise. Selon lui, il est nécessaire de «bien gérer la relation entre liberté et ordre». Il est surtout nécessaire de surveiller et épier son peuple, plutôt.

« Nous avons effectivement renforcé le contrôle sur les problèmes en ligne, c’est la vérité », a affirmé Lu Wei. Un rapport publié en octobre par l’ONG américaine Freedom House indique que sur les 65 pays étudiés, la Chine possède une des politiques les plus restrictives en matière d’internet devant l’Iran et la Syrie.

À LIRE :   La descente aux enfers de la plus petite république du monde
censure Chine
En octobre, Lu avait nié l’interdiction de Facebook en Chine, bien que le réseau social y soit inaccessible depuis 2009. «Nous n’avons jamais fermé aucun site étranger. Vos sites internet sont sur votre propre territoire. Comment pouvons-nous aller chez vous pour les fermer?».
En bref, une véritable volonté de la part du gouvernement chinois de contrôler sa population, en dépit des moeurs des autres pays.