Quel degré de dangerosité à Acapulco ?

Acapulco cadavres

Acapulco, considérée comme l’une des villes les plus dangereuses du monde

Toi aussi, tu as envie de prendre des vacances, et de partir loin, très loin, ou tout simplement de faire un petit break à deux pas de chez toi. On te connait trop bien. Si tu rêves de te faire la malle à l’autre bout du monde, tu dois certainement savoir (et sinon, Open Minded est là pour te le rappeler), qu’un voyage, ça se prépare. Et, s’il est une chose à faire absolument avant même de remplir sa valise et de checker que tu n’as pas oublié d’y mettre de la crème solaire (tu veux partir cramé sur une plage en mode gossbeau latino, hein ?) et ton plus beau maillot de bain, c’est de vérifier si l’endroit où tu comptes t’aventurer – que tu ne connais pas du tout, précisons le – figure parmi la liste des villes les plus dangereuses au monde. Oui, une ville peut sembler magique, parce que bordée par la mer et placée sous un ciel bleu de malade, ou tout simplement par l’exotisme qu’elle renvoie, mais, sous ses charmes apparents, elle peut en cacher une autre. Pour continuer notre étape du tour du monde des villes les plus dangereuses, on s’arrête aujourd’hui à Acapulco, au Mexique.

À LIRE :   Les incontournables d'un road trip en Italie du Nord !
Acapulco

Très fréquentée depuis les années 1960 par les américains les plus fortunés, la station balnéaire mexicaine est la seconde ville la plus dangereuse au monde, après San Pedro Sula. L’ancienne « perle du Pacifique » comme on la nomme, est désormais contrôlée par les mafias et cartels, entre drogue et armes.
Règlements de comptes, têtes décapitées, patrouilles militaires, … : la station balnéaire d’antan n’a plus rien à voir avec ce qu’elle était autrefois, une beauté naturelle visitée par tout le gratin des célébrités.
En 2012, (à peine) 500 corps sans tête et 60 000 homicides ont été comptabilisés dans le pays.

A vos risques et périls, vous avez 1,43% de chance de vous y faire assassiner en marchant simplement dans la rue …