Vroum Vroum m’a « tuer »

vroum vroum covoiturage

Vroum Vroum, la plateforme de covoiturage du turfu…non on déconne !

Créer un site Internet ayant pour objectif de permettre à des personnes de partager leurs frais de transport en faisant du covoit’ tout en ayant un peu moins de mépris pour l’environnement est louable.

Créer un site Internet ayant pour objectif de permettre à des personnes appartenant uniquement à la gent féminine de partager leurs frais de transport en faisant du covoit’ tout en ayant un peu moins de mépris pour l’environnement, pourquoi pas.

Créer un site Internet ayant pour objectif de permettre à des personnes appartenant uniquement à la gent féminine de partager leurs frais de transport en faisant du covoit’ tout en ayant un peu moins de mépris pour l’environnement, en basant sa communication sur un tissus de clichés (et en l’appelant « Vroum Vroum » en plus), mais POURQUOI ?

On s’est tapé une énorme barre quand on a découvert l’existence de Vroum Vroum -une plateforme de covoiturage répondant intégralement à la description réalisée dans le paragraphe précédent- par le biais d’un merveilleux article écrit par la non moins brillante Delphine Lalande pour l’excellent commentccamarche.net. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la plateforme de covoiturage dédiée exclusivement aux femmes a bien trouvé sa cible. La journaliste, vraisemblablement conquise par cette nouveauté, s’est fendue, avec un argumentaire de compétition, d’un article vantant les mérites du site web.

À LIRE :   Sofia Bonati illustre la beauté des femmes en trompe-l'oeil

 

vroum vroum covoiturage

 

Alors, forcément, quand on a lu ça, on a eu envie d’aller regarder de plus près à quoi ressemblait cette fameuse plateforme. En se penchant sur ses conditions générales d’utilisation, on s’est aperçu que ça devait sûrement être un(e) pote illettré(e) de Delphine Lalande qui s’est attelée à la difficile tâche de rédiger le pourquoi du comment du projet Vroum Vroum.

vroum vroum covoiturage

Bref, grâce à Vroum Vroum et Delphine Lalande, on aura appris que :

  • les femmes sont plus prudentes que les hommes
  • les femmes sont plus bavardes que les hommes

…ce qui a pour conséquence qu’elles ont moins d’accidents.

  • seuls les hommes peuvent être relous et entreprenants
  • les femmes ne peuvent pas violer quelqu’un

…ce qui amène très logiquement à la création de Vroum Vroum, pour la sécurité de toutes.

Le bonus, c’est que, si les hommes n’ont pas leur place dans la voiture, les animaux, eux, sont admis. Allez, bisous.

vroum vroum covoiturage