L’Europe bientôt dévastée par la krokodil ?

desomorphine

L’abjecte a un nom, Krokodil

La désomorphine, surnommée « Krokodil » est une drogue extrêmement nocive rongeant la peau et les os des consommateurs (d’où son nom), et parfois fatale dès la première prise. Un mélange d’héroïne, de codéine, d’essence et de solvants de peinture, qui aurait des effets dix fois supérieurs à ceux de l’héroïne pour un coût trois fois moins élevé …
Venue de Russie, cette drogue serait entrain de faire le tour de l’Europe, en passant par la Belgique ou encore l’Angleterre.

Des os rongés, des jambes entièrement mutilées, des membres ouverts … Des images poignantes mais qui montrent la réalité des choses. Elles sont les conséquences d’une nouvelle drogue : la Krokodil. Un nom qui montre bien les effets qu’elle peut provoquer, comparables à des morsures de crocodile. Apparue il y a presque dix ans en Russie et en Sibérie, la Krokodil se fraye un chemin, petit à petit, vers les frontières et serait maintenant aux portes de la Belgique, de la France ou encore de l’Angleterre, selon certains médias qui tentent d’alarmer les autorités sanitaires européennes.

À LIRE :   Le festival LGBT Moscow Premiere annulé !
krokodil main krokodil drogue

Si cette drogue a un véritable « succès », c’est à cause de son prix extrêmement bas, comparé aux autres drogues dures comme l’héroïne. Une « bombe » dans votre corps : un mélange d’iode, d’héroïne, d’essence, de dissolvant à peinture, de phosphore rouge (la partie rouge des allumettes) et de codéine (que l’on retrouve notamment dans les somnifères), qui cause des dégâts plus que ravageurs : l’épiderme et les os sont rongés, troués et même gangrenés.
Les consommateurs sont bien souvent amputés, car il n’y a aucun moyen de se soigner. Selon les spécialistes, leur durée de vie serait de 3 ans, voire parfois inexistante, car la première prise peut être fatale

Le-Krokodil-la-nouvelle-drogue-aux-effets-devastateurs shoot drogue

Même si cette drogue a beau être trois fois moins chère que l’héroïne, ses effets sont dix fois supérieurs à ceux de l’héro. Elle provoque la gangrène et fait risquer à ses consommateurs empoisonnement du sang, méningite, voire même pourrissement. Un million de Russes sont déjà accros à cette drogue. Et celle-ci ne tarderait pas à arriver chez nous plus vite qu’il ne le faille …

Publicités