« Faut-il brûler les homos ? » une plainte déposée contre Maroc Hebdo

marochebdoL’association Mousse a déposé plainte lundi contre Maroc Hebdo pour sa Une jugée homophobe

Le 12 juin dernier paraissait cette une du Maroc Hebdo, hebdomadaire marocain titrant « Faut-il brûler les homos ? » avec comme photo accompagnatrice deux jeunes hommes dans une piscine. Une Une scandaleuse qui avait choqué les internautes et les défenseurs des droits LGBT.

L’association Mousse qui lutte contre les discriminations liées au sexe, au genre et à l’orientation sexuelle a déposé une plainte ce lundi, accusant la direction de provocation à la haine et à la violence. « Cette interrogation légitime ainsi l’opinion selon laquelle les homosexuels devraient être brûlés du simple fait de leur orientation sexuelle. Elle contribue ainsi à entretenir un sentiment de haine, voire incite à commettre des actes de violence, à l’encontre des homosexuels. » pouvait-on lire dans le texte de plainte récupéré par Slate. Si le magazine a retiré son numéro des kiosques après la polémique, il soutient toutefois n’avoir voulu qu’enclencher un débat.

À LIRE :   Pas de Gay Pride pour Venise !

marochebdo2

Mais ce n’est pas la première fois que l’hebdomadaire marocain se fait remarquer de cette façon. En 2012 il sortait un numéro titrant « Le péril noir », perçu comme hautement raciste. Un numéro dont parlait d’ailleurs l’association Mousse dans son texte de plainte : « Cette publication antérieure démontre que Maroc Hebdo n’hésite pas à provoquer des sentiments de haine xénophobe pour attirer l’attention du lectorat ».

Le procureur tranchera de l’issue de cette affaire.