The I’m Tired Project, le ras le bol contre les discriminations

imtiredI’m Tired, le projet d’étudiants londoniens contre les discriminations

I’m Tired. Comprenez, Je Suis Fatigué. C’est le nom du projet ambitieux de deux londoniennes, Paula Akpan et Harriet Evans, dont le but dénoncer et personnifier toute sorte de micro-agressions dont peuvent être victimes tout à chacun selon sa couleur de peau, son genre, sa sexualité, sa corpulence, etc.

N’importe qui peut y participer, les organisatrices du projet précisent qu’il s’agit bien d’un projet pluriel et ouvert à tous. Il ne s’agit pas de répertorier chaque forme d’oppression pour la mettre en scène mais bien de laisser chaque personne s’exprimer sur son propre ressenti, son vécu et son quotidien. Ainsi, comme il est stipulé sur la page Facebook du projet, il n’y a aucune démarche envers une personne victime de discrimination pour l’encourager à parler pour alimenter le projet mais il s’agit bien d’un projet basé sur le volontariat.

imtired2

Le principe est assez simple, comme la plupart des projets du genre. Il s’agit de se photographier en noir et blanc en inscrivant sur son dos une phrase propre à la discrimination ressentie de chacun, commençant la phrase par « I’m tired of… », après quoi on accompagne la photo d’une explication ou d’un complément.

À LIRE :   Les Etats-Unis pillent les réserves de bières de Cuba

L’atout de la photo en noir et blanc, c’est qu’elle captive et permet de se concentrer sur l’essentiel soit l’inscription dorsale des modèles. Une discrimination qui colle à peau, et que le projet I’m Tired veut dévoiler au grand jour.

Se voulant progressiste, souvent anti-raciste et féministe on peut cependant se demander quel impact réel ce genre de projet peut avoir. Montrer des personnes de dos, dont on ne voit pas le visage mais on comprend le combat peut certes aider à s’identifier mais n’empêche-t-il pas un certain parti pris ? Peut-on réellement résumer le malaise d’une discrimination à un dos nu ?

imtired3

Ayant débuté en juin dernier, ce projet tout neuf semble prendre l’ampleur et rassembler les internautes des quatre coins du world wide web. Une façon donc simple et efficace d’instruire sur les discriminations dont peuvent victimes nos proches ou nos voisins et dont ils n’oseraient parler. Si tenté que le message passe et perdure.

Publicités