Shepard Fairey risque 5 ans de prison après son passage à Détroit

shepard

La police de Détroit veut arrêter Shepard Fairey…alors que la ville l’a invité.

On ne présente plus Shepard Fairey , fondateur de la marque Obey et street-artist reconnu dans le monde entier, notamment grâce à l’affiche de campagne de Barack Obama et son légendaire Hope, apposé en dessous.

Alors qu’il était invité par la ville de Détroit le mois dernier pour réaliser une fresque murale – la plus grande de la ville – sur un immeuble de 18 étages, Shepard Fairey, fidèle à lui-même a travaillé sur plusieurs projets et installations non sollicitées – comprendre illégales- avec le Librabry Street Collective pendant son temps libre.

shepard fairey

 

Ô trahison, Ô scandale , la police de Détroit n’a pas accepté cette entrave à la loi comme le souligne si diplomatiquement le sergent de police Rebecca McKay :« Le fait qu’il soit un artiste bien connu n’enlève rien au fait qu’il est aussi un vandale. »  Suite à ces belles paroles, un mandat d’arrêt a donc été délivré contre Shepard Fairey pour « destruction de propriété » et « graffiti illégal » dans les rues de Détroit.

Toujours dans la ville, les forces de l’ordre sont aussi inquiets concernant neuf autres oeuvres de street-art Andre The Giant qui comporteraient la signature de Shepard Faireyétrange, vous avez dit étrange?-notamment sur l’une des tours principales de la ville.

À LIRE :   Découvrez « The Room », l’escape game post apocalyptique !

shepard fairey tour

 

La police a donc invité le créateur d’Obey à se rendre et l’ont prévenu qu’il serait arrêté si jamais il osé un jour remettre les pieds à Détroit. Tremble Shepard, ils sont à tes trousses !

Le street-artist, plus qu’habitué à ses arrestations inopinées depuis le début de sa carrière – 17 en 20 ans-, a jugé son arrestation « hilarante. » 

Pour autant, il risque cinq ans de prison et 10 000 d’amende. « Parfois, quand je me suis fait arrêté, je faisais semblant de ne pas d’être moi, mais un disciple de moi, en quelque sorte. C’est parce qu’à un certain moment,  j’ai réalisé que certaines personnes dans les forces de police, si ils savent que vous êtes un poisson plus gros, ils veulent un cran plus grand sur leur ceinture,« a-t-il dit.

Bizarrement, nous, on se fait aucun souci pour lui.

shepard fairey detroit