#whomademyclothes : Instagram te montre qui a fait tes vêtements

Youtube Follow Openminded

#whomademyclothes

#whomademyclothes le hashtag qui révolutionne le monde de la mode ?

Le 24 Avril 2013, l’éboulement d’une usine au Bengladesh causait la mort de près de 1200 travailleurs et en blessait 2 500. L’occasion pour les acheteurs et les fanatiques de mode de réaliser le véritable prix des vêtements qu’ils achètent. 2 ans plus tard, 71 pays ont décidé de faire du 24 avril la journée mondiale de la révolution de la mode. Du moins, ils essayent de se donner bonne conscience. 

Vous avez sans doute aperçu sur les réseaux sociaux ce week end des photos de mannequins, stylistes, blogueuses.. avec leurs vêtements retournés, étiquette apparente. Non ce n’était pas une nouvelle tendance, mais une « véritable action collective » visant à augmenter les normes de sécurité dans les usines qui fabriquent nos vêtements.

Ca y est, elles se réveillent. Ehh non, pour faire vos jolies broderies, vos tallons aiguilles et vos head band il faut des « petites mains ». Celles-ci travaillent dans des conditions inimaginables pour un salaire minable,  quand ce ne sont pas des enfants.

#whomademyclothes

Après le scandale qu’avait fait le tragique éboulement de l’immeuble industriel Rana Plaza au Bengladesh, le monde de la mode a enfin décidé qu’il était temps que les choses changent -en apparence en tout cas. 

L’Alliance mondiale pour la sécurité des travailleurs au Bangladesh a été créée, pour que les 4 millions de personnesdont 80% de femmestravaillant dans le secteur du vêtement puissent le faire dans de meilleures conditions.

Cette alliance regroupe 26 marques et détaillants de vêtements nord-américains qui se sont associés pour d’assurer une plus grande sécurité dans les bâtiments industriels. Parmi eux : Gap, Wal-Mart,  Limited ou encore Hudson’s Bay. (liste complète ici).

En parallèle, 166 marques et détaillants de vêtements se sont rassemblés pour signer un accord et élaborer une méthode d’intervention sur la base du National Action Plan on Fire Safety. On parle par exemple d’Adidas, H&M, Mango ou encore Forever New. (liste complète ici)

On ne parlera pas de l’écart considérable entre ceux qui se sont ralliés à la cause et ceux qui sont « ok » pour que la méthode d’intervention soit un peu plus sécuritaire.

#whomademyclothes

#Whomademyclothes est une question qui nous a, à tous, déjà traversé l’esprit. Aujourd’hui, grâce à Instagram, on peut avoir la réponse.

Le principe est simple : tu postes une photo de toi, avec tes vêtements à l’envers, étiquette visible, demandant à la marque « Qui a fait mon habit? » Et la marque te répond.

L’occasion de réaliser le réel prix de ce que l’on porte, car s’il est peu cher pour nous, il peut coûter la vie à ceux qui le fabrique. Un site est disponible, il vous permet entre autre de participer vous aussi au mouvement et à la journée mondiale de la révolution de la mode.

#whomademyclothes

Les réponses des travailleuses, pancartes à la main et sourires forcés ne semblent pas très réalistes.. Et nous rappellent vaguement une émission de télé réalité particulièrement débile et plutôt loin de la réalité.
Cependant, si on ne peut que saluer cette initiative, elle semble un peu légère. Améliorer les conditions de travail oui, augmenter les taux horaires, non ?  Il semblerait qu’il y ait encore du chemin à parcourir.