Le compte Instagram Rich Kids of Téhéran dérange

Youtube Follow Openminded
Rich Kids of Téhéran

Rich Kids of Téhéran, le compte Instagram mal vu en Iran

Voiture de luxe, jeunes femmes en tenues légères, grosses soirées, alcool en jéroboam… c’est ce que l’on peut trouver sur le compte Instagram Rich Kids of Téhéran (en français, Gosses de riches de Téhéran). Le compte met en lumière une facette peu connue de l’Iran, sa jeunesse dorée. Surprenant quand on crois connaître le régime Iranien et sa société.

L’objectif de la page est pourtant, selon les administrateurs, prouver qu’il y a une autre manière de vivre en Iran, que l’on peut aussi vivre dans le luxe: « Chaque fois que l’Iran est cité dans les médias, ils en parlent négativement. Nous essayons de montrer son aspect positif  » expliquaient-ils au Business Insider. C’est ainsi que ces jeunes iraniens lancent un affront aux politiciens et aux religieux du pays.

Rich Kids of Téhéran Rich Kids of Téhéran

Mais le côté « bling-bling » ne plait pas et cela a provoqué le courroux des autorités de la République islamique. L’ayatollah Ali Khamenei, un guide Suprême, est intervenu. Il a lui-même dénoncé dimanche le phénomène après deux accidents de voitures mortels.

Celui-ci impliquait des grosses cylindrées roulant à vive allure et cinq personnes y ont trouvés la mort. Il incite vivement à combattre leur comportement et a déclaré lors d’une réunion avec la police :« J’ai entendu que, parfois, des jeunes gens issus de la génération de la richesse (…) conduisent des voitures de luxe et paradent dans les rues, créant de l’insécurité ».

Ce n’est pas la première fois que le régime iranien sanctionne l’attitude de ces jeunes gens. En octobre dernier, les autorités avaient bloqué la page Instagram « Rich Kids of Teheran ».

Elle serait jugée trop « vulgaire » et ostentatoire par le gouvernement, car les valeurs véhiculées vont à l’encontre de la politique menée en Iran. Le compte, connaissait pourtant un réel succès avec plus de 10 000 abonnés. Il semblerait que cette autre face de l’Iran intrigue !