Apple Watch, la bonne blague de l’année

Apple Watch

L’Apple Watch, où l’art de faire un gros flop

Vous vous rappelez de cette époque, vous savez, quand Apple était sans cesse dans la création, dans l’innovation, le renouveau, quand Steve Jobs cultivait l’art du teaser comme personne… Aujourd’hui, Steve n’est plus, tout comme Apple. 

Après l’iPhone, l’iPad, l’iPod, l’iMac, Tim Cook a décidé de lancer l’iWatch.

Ah non.. l’Apple Watch ! Il faut dire qu’après des années de « i » on se demande pourquoi ils ont décidé de tout changer comme ça, sans prévenir, même pas un coup de fil, rien, walou..

Depuis la mort de notre deuxième Dieu* (Steve Jobs), Apple enchaine les flops et les fails. Le lancement de l’iPhone 6 en septembre 2014, avait déjà créé une vague de trolls, de la part d’acheteurs déçus mais aussi des marques concurrentes.

Apple Watch

 

Apple Watch

Cette année, ils reviennent en force avec le lancement de la première Apple Watch. Une montre connectée, qui fait de ton smartphone un objet inutile tout comme ton iPhone avait rendu ton iPod inutile et l’iPad ton iMac trop encombrant.

Niveau fonctionnalités, l’Apple Watch est étonnante de futilité : tu peux entre autre envoyer ton pouls à tes potes (normal), des petits dessins trop meugnons, ou encore visionner les mêmes photos qui sont sur ton portable mais dans un format beaucoup, beaucoup mais alors beaucoup plus petit – et donc beaucoup, beaucoup mais alors beaucoup plus chiant.

Apple Watch

N’ayant pas très bien cerné le principe de la montre (objet que l’on porte au poignet), l’Apple Watch se raye (si on est chanceux) en deux heures avec les frottements de tes vêtements, et se brise au bout de quelques semaines. A 13 000 euros la montre, c’est un peu ballot.

À LIRE :   Rédac'Contest // Interview : Mutinerie chez Apple
Apple Watch

Les internautes sont déjà entrain de crier au scandale et les réseaux sociaux commencent à s’agiter. Dans cette lignée, quelques humoristes 2.0 nous ont offert une délicieuse parodie à regarder sans modération. Nous en avons sélectionné deux. La première est du français Pierre Croce, la deuxième de « Jacksfilm« , l’équivalent de notre Norman aux Etats Unis. Nous on adore, mais ça c’est encore à vous d’en juger.

*à titre informatif : Google Dieu n°1