Ryanair met fin au before alcoolisé des Écossais.

Ryanair before

À cause de Ryanair, plus d’alcool pour les Écossais.

Non, la compagnie Irlandaise n’a pas décidé de mettre en place une cellule pour alcoolique écossais en quête de sevrage et d’ouverture sociale. Elle souhaite juste rétablir l’ordre dans l’un de ses vols.

Réputé pour son attrait tout particulier pour la boisson, l’Écossais aime faire la fête (article 100% cliché, on assume)

Quoi de mieux pour exercer sa passion que de se rendre dans le temple de la beuverie, j’ai nommé Ibiza : 571 km2 de plages et boîtes de nuit, de quoi ravir nos fanatiques de kilts et de cornemuse.

Ainsi, 2 fois par semaine, Ryanair propose le vol Glasgow-Prestwick / Ibiza pour quelques écus écossais. Mais si vous comptiez débuter votre soirée durant le vol, avec un (ou deux) petits verres, c’est désormais impossible.

La compagnie aérienne low cost a en effet, officiellement interdit toute consommation d’alcool durant le vol car celui-ci mettrait «en cause le confort et la sécurité des passagers». Cette décision est le résultat de plusieurs débordements et d’une vidéo exposant un groupe d’écossais complètement saouls, titubant et chantant dans les couloirs de l’avion.

À LIRE :   On a interviewé Vincent, le community manager de Jacquie et Michel.
Ryanair before 2

On ne parlera pas des 14 fêtards qui ont forcé le pilote à effectuer un atterrissage inopiné à l’aéroport de Beauvais.Ils pensaient qu’ils étaient arrivés à bon port, mais non, ils étaient dans l’Oise (bon, ça peut être cool aussi l’Oise).

Si, en bons narvalos que vous êtes, vous pensiez pouvoir réussir à dissimuler une bouteille (« mais c’est zen ils vont rien capter ! »), on vous le déconseille. Chaque bagage en cabine est fouillé et l’accès à bord vous sera obligatoirement refusé. Oui, ils ont pensé à tout.

Lorsque vous achetez une bouteille en Duty free, celle-ci est étiquetée et placée en soute, gratuitement. Mais, si ces avertissements ne vous font pas peur, voilà ce qui pourrait vous dissuader définitivement : se faire attraper est synonyme d’accès refusé avec ni remboursement, ni compensation.

On attendra l’after pour trinquer ?  À moins que vous vouliez rester au PMU, Allonne. (Comprendront ceux qui pourront)