Dead drops, des clés USB incrustées dans les murs.

clé usb

Le projet 2.0 d’ Aram Bartholl

Aram Bartholl est à l’origine d’une mini révolution numérique à mi chemin entre le partage à volonté et une communauté mondiale qui ne s’arrête jamais de grandir.

L’artiste berlinois s’est inspiré de la guerre froide pour lancer son projet fou, sponsorisé par le 2.0 : il a remis au goût du jour la technique des espions russes pendant la guerre qui consistait à utiliser des boites aux lettres abandonnées pour échanger des documents confidentiels, en utilisant des clés USB qu’il a disposé aux quatre coins du globe.

usb dead drop

Débuté en 2010, son projet fou est avant tout insufflé par une grande envie de partage entre tous et à travers le monde. Baptisés dead drops, ces boites aux lettres 2.0 sont disposées dans des centaines de villes, incrustées dans les murs, planquées dans les marches d’escaliers ou sur les boîtiers téléphoniques et regorgent de fichiers entre documents inédits, textes jamais publiés, films porno, photos de vacances et même virus – le mal est partout.

Pour bénéficier de ces fichiers cachés en pleine rue à travers les cinq continents, il suffit de se balader avec son ordinateur et de se brancher au dead drop en question- le tour est joué, aucune connexion Internet n’est requise et vous pouvez/devez laisser à votre tour une trace de votre passage en partageant un document dans cette boite aux lettres nouvelle génération – l’avenir de notre douce technologie, à des milliers de gigas des conversations épistolaires de nos ancêtres.

À LIRE :   L'album du jour, j'ai nommé Night Trip de Neptune Safari

En cinq ans, depuis son premier dead drop mis en place à New-York, le projet d’Aram Bartholl s’est développé comme jamais, devenant un énorme serveur international avec plus de 1400 dead drops installés à travers le monde -représentant 10 000 gigaoctets… grâce à la mobilisation sans faille des internautes. Ils ont plâtré, cimenté et collé toutes ces clés USB et le making-of de cette opération numérique de haut vol est impressionnant.

Si vous avez envie de faire partie du projet incroyable d’Aram Bartholl, tous les dead drops sont répertoriés sur son site et il y en a forcément un près de chez vous. 

dead drop