Une pizzeria dans un camp de réfugiés syriens

pizzeria-syrie-camp-zaatari-jordanie

Sur place ou à emporter ? L’histoire d’une pizzeria dans un camp le camp de réfugiés Zaatari

Petit lecteur, petit padawan, ne t’en fais pas, je ne t’expliquerais pas le conflit syrien dans cet article. Tu serais perdu et moi aussi. Tout ce qu’il faut que tu saches, c’est que la guerre civile syrienne dure et dure sans trouver d’accord stable. La Syrie est devenu un lieu où les conflits régionaux, nationaux et maintenant internationaux se concentrent. Une guerre à la fois civile, armée et froide, bref, un casse tête que l’on tente (en vain) de résoudre. C’est pourquoi des camps de réfugiés syriens se sont crées aux frontières et notamment en Jordanie, pour fuir les conflits et vivre – à peu près – normalement.

pizzeria-syrie-camp-zaatari-jordanie

La Jordanie accueille un camp appelé Zaatari où plus de 80 000 réfugiés syriens habitent depuis 2012. Peu à peu, ce camp est devenu une ville à part entière où chacun œuvre pour vivre « normalement ». Education, commerces, tout tend à se développer. « Ils ne sont pas le genre de personne à rester assis ou tourner en rond, les bras croisés en attendant que l’on fasse quelque chose pour eux. Ils sont très créatifs et très actifs » nous témoigne Nasreddine Touaibia, responsable de communication basé près du camp pour l’UNHCR, l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés.

pizzeria-syrie-camp-zaatari-jordanie

La preuve en est : il y a un an, Abu Mahmoud, 48 ans, ancien électricien ayant dû fuir pour le camp Zaatari a eu l’idée de créer sa propre pizzeria dans ce camp devenu ville de fortune. Avec l’aide d’un ami, il a créé son propre commerce et son service de livraison pour assurer le concept de pizza à domicile à l’ensemble du camp : Pizzeria of Peace

Un livreur de pizza dans un camp de réfugié ? C’est bien la dernière chose à laquelle on aurait pensé. Un petit vélo pour déposer les commandes, de la motivation et l’envie de bouger, il n’en fallait pas moins à cet homme pour réussir. Il est la preuve vivante de l’espoir et de notre amour pour la calzone.

pizzeria-syrie-camp-zaatari-jordanie