Sandro Iacopino capture les femmes

sandro-iacopino-photographie-femme

Sensualité sous l’objectif de Sandro Iacopino

Vous le savez, on aime vous parler d’art, de mode et de photographie. On aime les jolies femmes mais on aime surtout les beaux clichés, l’ambiance qui se dégage des photos et la pureté de celle-ci. En terme de photographie, on est pas fan de Photoshop. C’est pourquoi aujourd’hui on aimerait vous parler d’un jeune Bordelais de 22 ans, Sandro Iacopino.

Sandro Iacopino commence à s’intéresser à la photographie vers l’âge de 15 ans. Plusieurs voyages l’amènent à photographier la rue et très vite, les visages des gens. Connus ou inconnus, Sandro Iacopino aime saisir l’instant, le regard, l’expression d’un visage ou d’un corps. Très vite, sa page Facebook l’aide à se faire connaître. Il photographie alors des modèles non professionnels puis au fur et à mesure créer son parcours et se fait un nom.

sandro-iacopino-photographie-femme

Openminded a sélectionné pour vous quelques photos tirées de ces shootings. Des corps sensuels, du noir et blanc et un grain vintage, c’est ce que fait ressortir Sandro Iacopino de ces clichés. Si l’argentique avait l’avantage de figer un instant précis et attendu, le numérique nous fait faire 200 photos pour n’en choisir que 6, ce que ce refuse cet artiste. « J’aime le grain, les teintes un peu vieillis, ce côté argentique, authentique, spontané qui s’exploite de moins en moins avec le numérique » nous dit il. Autodidacte confirmé, Sandro Iacopino a su créer son propre grain et sa marque de fabrique qui le différencie de nombreux photographes. « J’essaie de capter de la douceur et du sensuel principalement dans des ambiances claire obscure. C’est pourquoi je n’actionne le flash que pour les photos en club » ce qui fait la singularité et la pureté de ces clichés.

À LIRE :   Lab 14, quand le street art envahit un immeuble abandonné

Avis à nos lecteurs bordelais, Sandro Iacopino expose le 12 février à l’Iboat, l’occasion pour toi de découvrir un peu plus son travail et de faire la rencontre de ce photographe qui monte.

sandro-iacopino-photographie-femme sandro-iacopino-photographie-femme sandro-iacopino-photographie-femme