#Idarb, un jeu complétement barré !

 idarb-creation-twitter-internautes

Coup de coude, castagnes et pétage de plomb, voici #Idarb

C’est une petite révolution dans le monde du jeu vidéo. Le nouveau jeu #Idarb, disponible sur Xbox One, a été conçu avec l’aide des internautes via le réseau social Twitter. Le jeu a avancé suite aux nombreuses propositions des twittos et la rédaction d’OpenMinded a testé le jeu pour vous.

On ne va pas passer par quatre chemins pour le dire, le jeu est pourri mais tellement drôle ! La rédaction d’Openminded a passé un super moment à jouer à cet ovni du jeu vidéo. Que tu sois à un contre un ou à quatre contre quatre, le résultat est le même, tu te tapes de bonnes barres.

Pour plus de folie, rajoutes l’application Twitch, qui permet d’envoyer des éléments perturbateurs appelés « hashbombs ». Avec ça le jeu devient complètement fou et toi avec ! Le SEUL niveau disponible devient maintenant totalement impossible à suivre.

Tu peux être jeu plongé dans le noir, #Light, voir le niveau inondé de bière, #Oktoberfest ou encore avoir un rayon laser qui te pulvérise. Et tout ça en voyant huit personnages sauter partout à la recherche d’un ballon qui rebondit constamment – y’a de l’ambiance dans le jeu !

Le but du jeu est simple, tu dois récupérer le ballon et marquer un but dans la cage adverse. Et plus tu marques de loin, avec des figures ou non, tu remportes plus ou moins de points. L’équipe qui en a le plus remporte le match (logique !). C’est un mélange de basket, plateforme et action, autant dire que tout est permis !

idarb-creation-twitter-internautes

Le problème est que tu ne vois rien et, du coup, tu te retrouves vite à marteler ta manette comme un bourrin pour voir ce que ça donne. L’amusement suprême est d’attaquer tes adversaires -même tes coéquipiers – tu ne sais pas à quoi ils ressemblent de toute manière.

À LIRE :   La plateforme de jeux vidéos Twitch bannit encore une femme

Tu joues comme un débile. Si au début tu trouves ça drôle et passes du bon temps avec tes potes, #Idarb peut également très vite te taper sur le système, tout dépend de ton caractère.

Mais derrière ce jeu débile mais ô combien kiffant, il y a toute une histoire. Ça a commencé par un tweet innocent de Mike Mika, responsable du design chez Other Ocean Drive, il y a un peu plus d’un an. Il a envoyé une image du jeu avec le hashtag #helpmedev.

Where to go with this? I’ve started a new project, it draws a red box. Thinking platformer. #helpmedev pic.twitter.com/YmdOBhXEXq

— Mike Mika (@MikeJMika) 3 Janvier 2014

« Que faire à partir de là ? J’ai commencé un nouveau projet avec ce petit rectangle rouge. Je pense à un jeu de plateforme. #AidezMoiA Développer »

Au début, ce n’est pas un grand succès… Mais lorsque Tim Schafer, le co-fondateur du studio Double Fine lui répond que les twittos s’engouffrent dans la brèche. Il émet l’idée du rectangle rouge comme base de départ pour créer son jeu vidéo.

Les internautes se mettent à balancer pleins d’idées, plus ou moins intéressantes, afin de développer le projet. En quelque mois, et l’introduction du #Idarb comme référencement, qui signifie littéralement, « It draws a red box », le jeu devient un patchwork délirant et frénétique qui attire la foule. C’est un jeu ludique, au gameplay et au visuel très simple.

idarb-creation-twitter-internautes

La réussite est totale pour Mike Mika, qui a pu développer son jeu pour Xbox One. Son jeu est basic, addictif au point que tout le monde scotch, y comprend toute la rédaction d’Open minded et on te conseille d’y jouer entre potes pour un bon délire, mais gratos (c’est mieux quand même).