Stop Djihadisme : le gouvernement lance sa plateforme anti-terrorisme

Youtube Follow Openminded

stop djihadisme

Le gouvernement veut sensibiliser les jeunes contre le djihadisme.

Le premier ministre Manuel Valls l’avait promis à la suite des attentats parisiens et de la fusillade de Charlie Hebdo, le 7 janvier dernier : le site stop-djihadisme.gouv a vu le jour ce mercredi. La plateforme imaginée par le gouvernement a été mise en place pour sensibiliser la population– surtout les jeunes et les familles- aux pratiques plus violentes que jamais du djihadisme, notamment en Syrie.

Des comptes Twitter et Facebook de djihadistes en puissance, des photos d’une violence extrême, des pages liées à l’Etat Islamique…En arrivant sur la page du site, une vidéo de deux minutes – interdite aux moins de douze ans- se lance automatiquement et c’est l’horreur du djihadisme qui défile devant nos yeux.

En reprenant les codes des vidéos de propagande de Daesh – Ils te disent : viens fonder une famille avec un de nos héros–  le gouvernement veut choquer et interpeller les jeunes qui projettent de partir faire le djihad. On peut aussi lire un message privé d’un djihadiste sur Facebook qui appelle au rassemblement :  » la vérité, elle est là-bas, c’est maintenant qu’il faut partir. »

Une fois la vidéo terminée, le site stop-djihadisme.gouv apparaît et c’est soudainement beaucoup plus traditionnel : des rubriques toutes sages pour comprendre la menace terroriste, décrypter la propagande, agir et se mobiliser, ensemble.

A l’intérieur de ces rubriques, une multitude de conseils pour rester vigilants et beaucoup d’informations sur les plans vigipirates mis en place dans toute la France. S’en suit enfin l’intervention vidéo de spécialistes sur le terrorisme et l’immersion du djihadisme qui mettent en garde une énième fois contre l’endoctrinement des jeunes via Internet et les réseaux sociaux.

En plus d’un formulaire pour signaler tout comportement suspect, le site stop-djihadisme.gouv a mis en place un numéro vert en cas d’inquiétude ou de doutes concernant un proche, par exemple.

D’autres mesures annoncées par Manuel Valls devraient voir le jour dans les prochains mois, toujours pour éradiquer le cyber-djihadisme, cette menace qui plane au dessus de la France, dangereusement.

djihad