Alexander Kharlamov, photographe d’un monde frais et innocent

alexander-kharlamov-photographe-rétrospective

Alexander Kharlamov est un photographe qui ne se savait pas artiste

Alexander Kharlamov a voyagé. Né à Moscou, il part vivre 19 ans au Portugal. Âgé de seulement 25 ans, il vit aujourd’hui en Grande Bretagne. C’est des images pleins la tête qu’il capture le monde au bout de son appareil photo avec le regard d’un enfant qui observe le monde.

Son métier n’est pas photographe, mais bien ingénieur industriel. Ses photographies ne sont pas un business, mais bien un plaisir. Sans aucune formation photographique, il apprend à chaque prise, à chaque modèle à capter les regards, les lumières et le monde qui l’entoure.  Son curriculum vitae non-professionnel, c’est 8 ans de peinture, 7 ans de piano dans un conservatoire et son appareil photo.  Cet homme aime l’art sous toutes ses formes, c’est un besoin qu’il dit vital.

alexander-kharlamov-photographe-rétrospective

Alexander Kharlamov choisit qui il photographie, quand il photographie, il photographie, qu’est-ce qu’il photographie. C’est un photographe libre, qui sans le vouloir est un artiste du sixième art.

À LIRE :   Des déesses en noir et blanc par Peter Coulson

Au détour de ses photographie, on découvre des instants et des pensées figées par la photographie. L’artiste n’hésite pas à utiliser le noir et blanc et le flou artistique dans ses photographies pour montrer sa vision du monde. C’est comme si son appareil photo avait le pouvoir de capter le monde avec le regard innocent d’un enfant, comme si l’objectif était le confident de ses modèles, comme si il arrivait à capter les pensées profondes et secrètes de ces femmes que la nudité ne dévoile pas en entier.

alexander-kharlamov-photographe-rétrospective

Si la vie ne lui offre pas toujours le temps d’en capturer ses instants, Alexander Kharlamov n’oublie pas sa passion et y revient régulièrement. Depuis plusieurs mois, il travaille sur un projet où il mixe la photographie à la peinture digitale telle qu’elle est proposée sur tablette.

On vous laisse changer de regard et d’angle de vue grâce à cette rétrospective fraiche et innocente.

alexander-kharlamov-photographe-rétrospective alexander-kharlamov-photographe-rétrospective alexander-kharlamov-photographe-rétrospective alexander-kharlamov-photographe-rétrospective