Le Lions Club te fait visiter Montargis

lions club montargis

Retour sur le lipdub affligeant du Lions Club de Montargis

Il y a des drames de la solitude dont on devrait parler. Des drames de l’internet, des projets qui étaient voués à l’avortement mais qui ont éclos malgré tout. En plus de ce premier miracle, ils ont contre toute attente franchi les portes de  ce glorieux jardin d’Eden qu’est Youtube.  Un lieu où certains connaissent la gloire, d’autres se perdent et deviennent des héros ou des prophètes du mauvais goût malgré eux.

C’est le cas du Lions Club de Montargis. Pour faire simple, ce club permet aux gens de la haute de rencontrer d’autres gens de la haute pour épaissir leur carnet d’adresse sous le couvert d’œuvrer pour le bien collectif. Dans notre cas, nous irons faire un tour dans leur antenne de Montargis. Une ville située dans cet espace désertique au large de Paris que les plus initiés aiment à appeler « province ».

Ces chers Montargois du troisième âge nous pondent donc une vidéo où ils promeuvent (oui, on dit comme ça) leur patelin à grand coup d’effets spéciaux Next Gen. On se retrouve plongé dans une ville remplie de bateaux volants, d’hélicos, de lions en 3D mais aussi et surtout d’incrustations à faire perdre la vue à n’importe quel aveugle.

Les plus attentifs d’entre vous pourront noter un immense souci du détail à travers les costumes des 2 protagonistes. De véritables artistes de la pagaie, qui prouvent durant 3 longues minutes leurs fameux talents de guides touristiques. Tout ça en restant impassible à la vue d’un orque ou d’un hélicoptère mal détouré en rase motte au-dessus de leur tête. Un travail d’orfèvre qui aurait fait pâlir un David Hasselhoff à l’apogée de son œuvre avec Hooked On A Feeling ou un Daddyday au top de sa Disco Fever. Et comme si le visuel n’était pas suffisant, la musique en rajoute une couche avec un titre d’un autre temps qu’on pourrait facilement attribuer à Rondo Veneziano dans leurs heures les plus sombres interrompu par un incompréhensible « Achthung Achthung Alarm ».

montargis

Le côté promo vaseux et sans doute pas très recherché s’achève pour laisser place à la pièce maîtresse. Un summum de mauvais goût. La recherche de style nous pousse vers ses terres que l’Homme a laissé derrière lui. Souvenez-vous de l’époque lipdub. Toutes les entreprises s’efforçaient de dévoiler un aspect humain à travers les hits du moment. Cette époque n’est pas encore révolue pour la ville de Montargis. Heureusement pour nous les vieux hits sont perdus au profit d’un Macklemore revisité. Les paroles vantent désormais la hype mais contrastent totalement avec des prestations navrantes d’ados aux cheveux gris. Ils rappent, portent des lunettes noires, croisent leurs bras et tagguent des murs de FX aussi foireux que les péniches hélitreuillées. Toujours plus d’incrustations, toujours plus de fonds verts à en devenir gênant jusqu’à la dernière seconde.

Longtemps regardée, peu analysée et surtout décriée cette vidéo mérite sa place au Panthéon. Un déluge d’effets spéciaux navrants et une recherche de coolitude pour ces thugs de maisons de retraites dorées. Pas simple de se plonger dans l’ère du numérique avec de tels clichés de notre jeunesse mais la vidéo fera sourire les membres du Club et les habitants des hospices environnants.

On parlait plus haut des es mecs qui se sont fait démonter sur le net pour des vidéos pourries. Généralement, ils le font avec un manque de moyen et de peur du ridicule  qui justifiaient  leur crime. Ici, on atteint une excellence dans la nullité puisque le Club a mis le prix pour une daube intersidérale mais surtout parce qu’ils ne se savent pas ridicules.

Et pourquoi vous venez pas chez nous ?

Vik

Ndlr : amis Montargois, pas de panique. Nous aimons votre ville et déplorons le manque de tact utilisé par le Lions Club pour la promotion de votre urbanité.