L’enfer en août : dans la fournaise Marseillaise

août chaleur marseille

Fada, en août on crève en plein cagnard à Marseille !

Marseille, la cité phocéenne connue pour son soleil, l’oèmeuh, la Bonne Mèreuh, mais oui voilà, en août, sous le soleil marseillais ça cogne.

Edit : Si vous voyez des fautes dans l’orthographe de l’oèmeuh et de la Bonne Mèreuh c’est que vous ne comprenez pas toutes les subtilités du parler marseillais, un petit détour s’impose. Par ici !

Parce que quand il ne fait pas beau (ce qui reste rare à Marseille, surtout en été, mais les orages ça arrive) on râle mais quand il fait trop chaud on n’est pas content non plus. Bref on n’est jamais content, nous les marseillais.

Avouons-le, rouspéter contre la chaleur c’est d’autant plus de chances de faire enrager ceux qui n’ont pas la chance de bénéficier du même ensoleillement. Quand on parle de ceux qui n’ont pas de soleil c’est des habitants du Nord dont il est question. À savoir que lorsqu’un marseillais vous parle du Nord il ne s’agit pas du même que celui d’un citoyen lambda. Lyon c’est déjà le Nord pour un marseillais ! Pour mieux comprendre le marseillais voici sa vision géographique de la France :

août chaleur marseille carte france vu par les marseillais

On se plein de la chaleur mais Marseille nous le rend bien avec ses calanques pour nous rafraîchir tout en faisant pâlir d’envie les gens du Nord. Quand certains ont Paris-plage les autres ont les calanques. Allez parce qu’on est quand même sympa, vous êtes les bienvenus si vous voulez descendre à la capitale.

Pour ceux qui sont fanés (ce n’est pas de fleurs dont il est question, « être fané » en marseillais c’est « être déçu ») de ne pas pouvoir profiter du beau soleil de Marseille, imaginez le calvaire des marseillais dans les transports en communs (le métro surtout où le gazage à la sueur est toujours en vigueur).

Ceci était un article à destination de ceux pour qui mois d’août rime avec gouttes.