Glamour, nu et second degré par Daniel Ilinca

Do-not-touch-art-DI

Daniel Ilinca , le glamour mis à nue à la Roumaine

Le temps passe, et le daily-show artistique du jour revient dans un nouvel épisode avec encore plus de couleurs, plus de flashs, plus de sourires et de pétillants moments avec ton inconscient. Bref c’est que du bonheur, et cette fois encore tu prends l’avion direction la Roumanie. Non on ne t’envoie pas en charter à la cour des miracles, calme-toi. Rien ne sert de trembler, de pleurer et d’attacher tous tes objets de valeur avec du TNT. Pourquoi tant de méfiance alors nous sommes là pour l’art, donc tu as le droit d’arrêter tes conneries et de simplement ouvrir tes yeux, ça suffira.

Bien aujourd’hui nous allons découvrir l’œuvre d’un photographe d’un grand talent au pays de Vlad 3 l’empaleur, il s’agit de Daniel Ilinca.

L’artiste roumain très connu dans le monde de la publicité travaille essentiellement trois types de photographie : les photos publicitaires, les photos glamour et les nus artistiques. Daniel Ilinca a en effet une imagination débordante et mélange ces thèmes en y ajoutant ses compétences Photoshop, il développe son propre style unique de la photographie, qui pourrait être décrit comme du glamour conceptuel.

À LIRE :   Les sublimes photos d'art de Marco Michieletto

Bien sur j’entends déjà les ventres des affamés du coin (qui sont déjà à moitié à poil entrain de saloper la moquette), qui ont évidemment tous lu de cet article, et n’ont pas, comme le pensent toutes ces féministes enragées, violé la souris en vue de descendre vers le bas de page simplement pour mater les filles à poil. Bon, trêve de poils et de sornette sexiste, revenons-en à notre artiste Roumain. Ce dernier est loin de faire des clichés pornographiques gratuits; il nous fait apprécier la femme sous toutes les coutures, avec une petite pointe d’humour. Elle est réellement érigée en tant qu’œuvre d’art par le photographe dans une de ses prises de vues. En clair, les femmes sont vraiment plus que des objets de désir, elles représentent le but à atteindre, l’objectif à caresser, mais toujours avec un peu de second degré, comme pour éviter de se brûler. Avec lui, le terme « fuck la police » prend tout de suite un autre sens.

Il ne me reste plus qu’à vous dire ceci, mesdames bonjour, messieurs bonsoir. Enjoy

 Pour les amateurs et je sais qu’il y en a, voilà son site ici

afro-or-photography-daniel-ilinca dégustation-femme-homme-vision fuck-la-police Good-Shepherd-II beef-perception femme-vache bonnet-rose Full-Moon Naked-State-Of-Mind Nessie-photographie prise-la-nuit