L’album du jour j’ai nommé Where You Go I Go Too de Lindstrom

Lindstrøm

54,27 minutes de voyages à travers Where You Go I Go Too de Lindstrøm

La musique. Depuis les premiers instants de notre humanité jusqu’à nos dernières conneries, elle a toujours été là. D’abord classique sans la moindre explication et, aujourd’hui, vue comme à la pointe de la technologie et pour laquelle certains ne sont pas encore prêts, il ne se passe pas un jour sans que l’on ne soit exposé à elle. Synchronisée pour coller à une pub ou simplement diffusée pleine balle par ce voisin qui ferait mieux de revoir sa culture, elle est là. Mais, chez Open Minded, on frappe le voisin et on emmerde la pub pour se tourner vers des artistes qui méritent d’être connus. Voila donc un album, un artiste, un choix parmi tant d’autre qu’on aurait pu faire, une option qui sera notre album pour la journée. De quoi lutter face aux conneries de la SNCF, de la RATP et de toutes ces autres erreurs que notre monde refait chaque jour. Bref, aujourd’hui on part avec Where You Go I Go To de Lindstrøm.

Vous avez surement déjà entendu parler de Lindstrøm, ce norvégien qui s’est imposé en quelques années avec son acolyte Todd Terje au coeur de la scène nu-disco. Pourtant, son premier fait d’arme en long format, Where You Go I Go Too en 2008, n’avait pas la fougue de ses productions plus récentes. Juste trois pistes sur l’album, mais près d’une heure d’un son envoutant, hymne au chill et au voyage dans lequel on se laisse emporter en écoutant notamment The Long Way Home, titre bien nommé qui clôture cet opus en beauté de manière aérienne. Lindstrøm prouve son talent et réussira à ouvrir les portes de son univers au plus réticents d’entre vous.

Open Minded × 10TPW vos fidèles tour operator