Les 8 clichés sexistes qui doivent continuer de vivre au cinéma

Megan Fox Transformers Cinéma sexisme

Parce que le cinéma est avant-tout un univers de mâles, de vrais

Si vous n’aimez pas les articles de connards cyniques (et en l’occurrence « un tantinet soit peu » machos sur les bords, accessoirement), on publie plein d’autres trucs sur Open Minded ! Venez voir (ou plutôt entendre) l’album du jour, Diskoding de Sirusmo !

Ah, saleté de parité, et d’égalité des sexes. C’est vrai quoi, à l’heure des aberrations qui apparaissent de plus en plus incroyables, comme la mise en place d’un ministère des droits des femmes (!), et autres ignominies du genre, on en vient jusqu’à lire des papiers qui critiquent les clichés sexistes du monde du cinéma ! Mais sachez que ce ne sont en rien des clichés, mais purement et simplement la VRAIE VIE ! Et ça, nous allons vous le montrer en 8 points.

Et oui, c’est ça la réalité, mesdames. De même que Walt Disney l’avait fort heureusement montré dans son chef d’oeuvre Blanche-Neige qui montre parfaitement la place de la femme dans la société (« siffler en travaillant, lalala j’attends que les mecs rentrent du boulot avant de faire la bouffe, allez-y les piafs, faites la vaisselle pendant que je passe le balai en m’étouffant avec une pomme ! »), de nombreuses séries parfaitement dans l’air du temps (je pense bien évidemment à Game of Thrones, ou encore Mad Men, qui résument à eux seuls en quoi le rôle de la femme à la télé est aussi creux que la tête de la statue de la liberté) essayent tant bien que mal de faire survivre ces vérités.

Attention, messieurs, la liste qui va suivre ne sera pas dénuée (à défaut d’être dénudée) de femmes nues et autres blondasses en positions suggestives. Et attention, mesdames, vous ne disposez pas d’un quota de testostérone assez élevé pour réagir de manière positive à la suite de l’article (et puis de toute manière, qu’est-ce que vous f**tez devant le PC à cette heure-ci, c’est l’heure du ménage, de préparer le goûter pour les enfants, ou alors de la tisane avec ses meilleures amies du monde à discuter querelles de voisinage pour les plus riches ! Nan mais oh.). En bref, ce classement tout à fait objectif est là pour remettre le sexe faible à la seule place qui lui est dûe dans le monde du cinéma : au fourneau ! Ou sous le bureau, tout dépend du niveau de qualification.

Voici donc les 8 clichés sexistes qu’il faut impérativement conserver dans le monde du cinéma :

          1. La secrétaire cochonne

Secrétaire cliché cinéma

La position qui a toujours fait rêver les mecs : l’entretien d’embauche de ta future secrétaire. Certains ne connaîtront jamais ce plaisir, laissons donc le cinéma leur apporter leur dose de rêve…

 

          2. Le « ta gueule et aime-moi (accessoirement) »

Betty-Draper-Mad-Men-4

Parce que c’est NOUS, LES MECS qui faisons la loi à la maison, et qu’on est bien crevé après une dure journée de labeur (avec notre secrétaire, cf ci-dessus). C’est toujours bien de se voir le rappeler au cinéma !

 

    3. Laver une voiture est un art réservé aux femmes (la plupart du temps courtement vêtues)

La laveuse de voitures

Les femmes au cinéma sont institutrices, rédactrices ou pigistes à la botte de leur rédac’ chef ultra-exigeant, mais elles s’occupent de manière ludique de temps à autres, quand même. Quoi de mieux alors que de sortir éponge, savon et mini-short (non, je ne parle pas de haut, inutile) pour laver sa voiture (oups, la voiture qu’a payé le mari trop haut placé) ?

 

          4. Les blondasses des films d’horreur crèvent SYSTEMATIQUEMENT

La blondasse qui crève

Et d’une manière la plus pathétique possible, après être tombée en panne complète d’essence en pleine forêt dans la nuit et au moment d’une averse (pour accentuer l’effet T-shirt mouillé, sinon c’est pas drôle). Alors oui, si c’est pour revoir Paris Hilton mourir comme la dernière des cruches qu’elle est, il faut conserver à jamais cette merveille scénaristique.

 

          5. Et si elles survivent, elles sont chiantes et se font sauver 15 fois

M8DINJO EC011

Inutile de rappeler Indiana Jones, ou la nunuche du deuxième épisode qui ne fait pas grand chose d’autre que de se mettre dans des situations pas possibles en hurlant à la mort avant de se faire sauver in extremis. Pour le coup, on lui préfèrera la tante May de Spiderman, beaucoup plus au point en terme de survie.

 

      6. Même avec un Bac + 15 en mécanique, n’oubliez pas, le bricolage, ça reste pas évident pour les femmes

030592-furniture-assembling

Et oui, il faut toujours le rappeler mais les travaux de jardin, et de bricolage dans la grande maison que notre travail prestigieux nous a permis de payer, c’est aux hommes qu’il revient de s’occuper !

 

        7. La femme au cinéma sera 95% du temps incroyablement cruche

Blanche neige cruche

Au risque de me répéter, regardez Blanche-Neige. Bah voilà, la maîtresse de maison aussi débile que son meilleur ami le balai. C’est toujours plaisant d’aller au cinéma avec sa moitié (ou son quart, l’autre va à la secrétaire) pour lui asséner une nouvelle fois ce constat en pleine poire (ou pomme, en l’occurrence).

 

        8. La meilleure super-héroïne reste la super maman !

Femme parfaite

Nota Bene : ça marche aussi avec la « super-maîtresse de maison ».

En espérant que cet article et cette vision machiste crassement giuseppienne absolument objective de ce qui doit être pérenne dans le monde du cinéma vous ai plu, on vous aime fort, mesdames !