Iris van Herpen et ses mannequins sous plastique

foetus

Iris van Herpen met les mannequins sous vide à la fashion week

 

La mode s’est mise au rayon frais cette année. Chanel et son design très supermarché, avait déjà fait sensation à la fashion week. Dans un autre registre plus collant cette fois et tout en transparence, l’installation d’Iris van Herpen en a scotché plus d’un. En toute franchise, là dans le style suspendu en l’air façon Spiderman on a jamais testé plus ressemblant (enfin mis à part la grande araignée dans le Seigneur des Anneaux).

Les fans de l’homme araignée, auront pu remarquer et apprécier ce petit coup de folie de la créatrice. Bien entendu comme beaucoup d’œuvre chacun a son interprétation. Les femmes auront pu, moyennant une petite caresse au ventre au passage, penser que ces œuvres ressemblait plus à des fœtus. Comme si les mannequins avec leur tenu haute couture naissait de l’esprit du créateur de la marque. (wow là vous vous êtes dit lui il est partie dans un délire….une pilule magique peut être ?? Et bien sachez que je n’ai rien pris du tout la prouesse artistique m’a juste touché.)

Mis à part les multiples interprétations possibles des œuvres de la créatrice,  On ne peut qu’être frappé par ce coup de génie, d’une inventivité qui laisse sur le derrière,  c’est à se demander si cela est bien réel. Bien que la véritable question que l’on se pose, quand on voit ça la première fois c’est est que ces filles sont réellement emballées ? Et si oui arrivent t-elles à respirer ? Emballées comme des tranches de lard sous vide il est plutôt difficile de s’imager sois-même emballé de la sorte. Rester dans la même position exposée à  la vue des autres pendant des heures. En tout cas, ce qui est sûr c’est que les tranches de lard nous ont offert un spectacle digne d’une préparation buritos à la mode veillée mortuaire, plutôt sympathique. Peace

 

figé robe noir et blanc de dos tuyau noir et blanc expo fashion week