Jackson and his Computer Band enflamme ARTE

jackson and his computer band

 

Vers l’infini et au-delà ! Jackson and his Computer Band, l’électro dans son Tardis

Jackson and his Computerband, pour ceux qui ne connaissent pas (bah quoi, sait-on jamais !), c’est ce mec qui fait de la musique avec ses PC. Ouais, je sais, rien d’impressionnant dit comme ça. Mais si je vous dit qu’il fait de l’électro avec TOUS ses PC en même temps ?

« Ouais Jackson Fourgeaud ! » Oui, bon, quand c’est dit comme ça, forcément, on est un peu perdu. Par contre, si je parle de Jackson and his Computer Band, là ça doit parler un peu plus, non ? Depuis des années, le français embrase un peu tout sous le label anglais Warp. Et pas avec n’importe quel instrument : ses PC. Ayant sorti son deuxième album « Glow », huit ans après « Smash » (ce qui ne veut pas dire qu’il n’a rien fait entre-temps, bien au contraire. Et puis aux vues du résultat de sa dernière perle, on ne va pas s’en plaindre !), son concert a ainsi été télévisé récemment, l’occasion pour nous de parler un minimum d’un mec à découvrir et à redécouvrir (si ce n’est pas déjà fait).

C’est sur ARTE que son concert a été diffusé le samedi 22 février à 1h30. 58 minutes d’une ambiance « explosion de bobine tesla » pour te vriller les tympans dès l’entrée en scène de l’artiste. Dans un style futuriste ultra marqué et encore plus délirant que celui d’un mec comme Kavinsky, le mec joue avec ses outils, un peu comme Doctor Who s’éclaterait dans son Tardis.

À LIRE :   Freshvibez party @ Paris Paris

À base de molettes transparentes, l’univers science-fiction s’allume tout autour de nous dès les premières notes, au moment où ça y est, on est parti se barrer dans un espace-temps bien étrange dans lequel une heure de résonnances, d’échos et de vibrations nous font paumer totalement la notion de ce qui nous entoure. On a l’impression de bouffer tous les sons les plus psychés du globe pour phaser tous. Vous voyez les bugs de micro, les sifflements quand on s’en approche trop, les grésillements de sono et tous ses bruits infâmes que l’on a dû tous supporter au moins une fois ? Et bien Jackson réussi à utiliser des bruits qui ramènent à ça, en version digérable et redigérable des heures entières avec toujours autant de plaisir. Electro profonde ou décharge électrique à base de grésillements envoûtants, sa musique est à l’image de ses clips, à savoir définitivement barrée sur une autre planète. Mais qu’est-ce que c’est bon !

Toutes les actualités de Jackson (check la familiarité !) sont disponibles sur sa page Facebook, que tu es bien entendu invité à liker ici ! Et, son site Internet (avec son tout nouveau clip, accessoirement) est disponible !