Metronomy, des Love Letters à l’anglaise

metronomy-groupe

On s’est posé avec Joseph Mount pour écouter Love Letters, nouvel album de Metronomy

Metronomy balance début mars son tout nouvel album, 3 ans après son dernier « The English Riviera ». Ambiance plus retro voire disco, « Love Letters » balancent 10 sons pop électro qui seront dispo dans vos écouteurs le 10 mars prochain avec des messages qui vont droit au cœur. On s’est posé pour écouter ça avec Joseph Mount, le chanteur du groupe.

Toe Rag Studios, studio démodé dans une petite allée calme de l’Est de Londres. C’est là que Joseph Mount, chanteur du groupe Metronomy, et ses 3 acolytes ont passé ces 6 derniers mois à terminer leur 4ème album. Si au début, il pensait qu’il détesterait l’endroit, Joseph nous confie qu’il y a passé sûrement l’un des meilleurs moments de sa vie ! Entre joie et mélancolie, Love Letters est un mélange excentrique et utopique de soul et de pop. Une petite bouffée de fraîcheur et de nouveauté, puisque cet album s’affirme très différent du dernier, The English Riviera, sorti en 2011 et qui a eu un succès fou outre-Manche mais aussi à l’international, qualifié notamment de « visionnaire » ou « exotique » par des magazines britanniques de musique.

Love Letters c’est 10 sons qui déboitent, entre ambiance chanson feu de camp romantique pour « The Upsetter », qui traite l’absence de réaction suite à l’envoi d’un SMS (moment que l’on a tous connu) et de la musique de sa jeunesse, et souvenir de l’enfance passée dans un bled pommé (true story pour Joseph Mount) dans « Monstrous ». Joseph parle aussi astrologie, avec « I’m aquarius » (je suis verseau), qui puise son inspi dans « Let the Sunshine In », de Diana Ross And The Supremes paru en 1969. Ambiance disco pour « Love Letters » & « Boy Racers », qui sont des lettres d’amour, pour les voitures ou pour des lieux. Joseph Mount tenait aussi à rendre hommage au musicien de pop psychédélique Connan Mockasin, dans « The Most Immaculate Haircut », s’adressant à la formidable coupe de cheveux du chanteur. « Je voyais un poster de lui tous les jours au studio et ça me perturbait, je me suis dis qu’il fallait que j’en parle ! ». Ce morceau devait être à la base, un duo et Connan devait poser sa voix sur un couplet, mais les deux enregistraient malheureusement leur album respectif au même moment. Les chanteurs se sont finalement retrouvés dans une piscine en Toscane ! Réalisé sur le terrain, le morceau balance un long solo de grillons et de bruits aquatiques, pour nous donner un petit avant-goût des vacances d’été. Les anglais de Metronomy seront en tournée française au printemps. 

 

À LIRE :   Les vrais sujets du bac de philo 2014

love-letters

metronomy-joseph-mount