Tensnake, l’homme aux mille visages.

Youtube Follow Openminded
tensnake1-602x446

Il y a tout juste un an, je découvrais Tensnake avec deux remix incroyables, mais radicalement différents : « Hurting » des Friendly Fires est un titre électro pop pêchu, tandis que « Trainman » de Lauer relève davantage du registre Nu Disco. Je n’ai pas cherché à en savoir plus, jusqu’à ce que je tombe sur un mix diffusé sur la BBC il y a deux semaines et que je décide d’en faire une chronique.

Ce n’est pas tant le mix qui a retenu mon attention, bien que je vous invite à l’écouter en entier, mais le deuxième titre, qui débute à 2 minutes et 55 secondes. Mon sang n’a fait qu’un tour. J’ai immédiatement reconnu le ciment qui avait servi à bâtir « Hurting » un an plus tôt. Sauf que ce nouveau morceau est plus majestueux, presque sacré. Les orgues et la voix gospel en sont responsables.

Bien décidé à écouter le reste de la discographie, je me rue sur le Soundcloud de l’artiste et découvre 41 titres. J’ai le sentiment d’avoir affaire à un schizophrène tant notre compositeur passe d’un registre à l’autre et brouille les pistes.Ils ne sont pourtant qu’un, si l’on s’attache à cette biographie qui tient en une ligne: « Marco Niemerski est un DJ allemand qui vit entre Hambourg et Londres ». Electro, Pop, différents types de House, Trance, Nu Disco, la liste est longue. Et ma culture musicale n’est hélas pas suffisante pour apprécier tout ça.
C’est finalement entre déception et perplexité que je rédige cet article. Je suis déçu parce que je souhaitais entendre plus de « Hurting » et de « Untitled »(le titre qui fait l’objet de cette chronique) au milieu de cet ensemble. Perplexe parce que je pense qu’élargir sa culture musicale demande un vrai travail sur soi-même, et si plus de 56 000 personnes apprécient l’oeuvre de Tensnake, c’est qu’il doit y avoir une bonne raison.

Liens: Facebook+Twitter+soundcloud

Article par romero, un alchimiste de the chemistry :