Maeva Ghennam rentre en France paniquée, « Je tremblais et je me cachais »

Maeva Ghennam, une actrice française de téléréalité, a préféré rentrer clandestinement en France, compte tenu des nombreuses menaces qu'elle a reçues sur les réseaux sociaux. La situation délicate concerne ses relations tendues avec son ancienne amie et agent Magali Berdah, partie en Israël pour soutenir une association en lien avec le conflit qui a débuté d'octobre au Moyen-Orient.

Fin de l’amitié avec Magali Berdah

Au départ proche, Maeva Ghennam et Magali Berdah ont vu leur amitié se détériorer progressivement. Lorsque Maeva découvre que Magali s’est rendue en Israël sans lui dire, elle est furieuse et décide de mettre fin à leur relation professionnelle et personnelle. Selon elle, ses valeurs et ses convictions passent avant un contrat. Elle se dit trahir, car Magali lui avait affirmé ne pas être du côté d’Israël dans le conflit qui l’oppose à la Palestine. En plus de ça, Magali lui devrait une énorme somme d’argent, ce qui ajoute au sentiment de trahison déjà ressenti.

En s’affichant du côté d’une cause précise dans un conflit complexe comme celui opposant Israël et la Palestine depuis octobre, Maeva Ghennam s’est attiré les foudres de nombreux internautes. Une photo d’un obus portant son nom, lui a même été envoyé et quelques jours plus tard c’était celle portant le nom de sa mère. Traumatisée par les menaces reçues sur les réseaux sociaux, elle prend la décision de porter plainte, puis de faire une pause dans sa présence en ligne.

Un retour incognito en France

Dans une vidéo publiée le 21 décembre sur ses réseaux sociaux, Maeva Ghennam revient sur son silence et explique qu’elle était rentrée secrètement en France. Elle confie : « Je ne pouvais plus supporter tout ce qui se passait sur les réseaux. Je ne voulais pas être reconnue« . La candidate ajoute qu’elle a choisi de revenir discrètement pour éviter d’être repérée, se cachant sous un manteau à capuche et s’habillant entièrement en noir.

Reste à savoir quel impact aura cette médiatisation. Maeva Ghennam partagera prochainement son quotidien sur son compte Instagram où elle fait part de son quotidien et de son ressenti. Pour l’instant, il semble que la jeune femme tente de profiter du confort de ses proches pour reprendre des forces et surmonter la peur que suscitent ces menaces.

Maeva Ghennam face à la colère des haters

Être une personnalité publique signifie souvent devoir faire face aux critiques et aux attaques verbales sur les réseaux sociaux. Les tensions entre fans ou haters peuvent provoquer des tensions sans précédent pour ceux qui sont au centre de cette attention.

Après avoir comparé Poupette Kenza à Magali Berdah, Maeva Ghennam à subir une avalanche de critiques et d’insultes. Sur le réseau social X, la star de téléréalité a écrit : « Poupette renzaaa c’est la Magalie Berdah musulmane elle se victimise sur commande une c’est sur les plateaux tv l’autre c’est sur les réseaux ».

Le niveau de violence peut varier selon les situations, mais malheureusement Maeva Ghennam n’est pas la première célébrité à vivre une telle épreuve.

Face à la vague provoquée par ces menaces, Maeva Ghennam a porté plainte et a mis une pause dans ses activités en ligne avant de reprendre la parole le 21 décembre. Il peut être important pour les professionnels des médias de rechercher le soutien de leurs amis, de leur famille et même des professionnels du soutien psychologique. Cela vous permettra de faire face avec succès aux difficultés qui surviennent, d’analyser objectivement la situation et de prendre les décisions nécessaires pour votre sécurité et votre bien-être.

La prise de parole prochaine de Maeva Ghennam sera sans aucun doute très attendue par ses fans, qui espèrent obtenir des informations sur son état émotionnel et ses projets futurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.