Star Academy : ce défaut de Lucie Bernardoni qui agace Marlène Schaff

Dans une récente interview accordée au magazine Télé 7 jours, Lucie Bernardoni et Marlène Schaff, les deux tutrices emblématiques de la Star Academy, se sont confiées sur leurs parcours respectifs, leur rôle dans cette école pas comme les autres et bien sûr, leur complicité.

Très proches dans la vie comme à l’écran, ces deux artistes n’hésitent pas à partager des confidences sur leur quotidien. « Je ne fais pas de la télé, je fais de la musique, c’est là que je prends du plaisir, » avoue Marlène Schaff. Si elles s’épanouissent si bien dans leur rôle, c’est aussi sans doute parce qu’elles s’entendent comme larrons en foire. «On est devenue amie en deux minutes», révèle Marlène.

Les deux femmes vont même jusqu’à se retrouver en dehors du plateau pour passer du bon temps ensemble : « On se voit en dehors de l’émission », admet l’ex-femme de Patrice Maktav, Lucie Bernardoni avant d’ajouter avec nostalgie : « Quand je serai vieille, je sais que je retrouverai Marlène sur un banc et on se remémorera nos souvenirs. »

Hyperacousie : un handicap qui affecte Marlène

marlene schaff

Durant leur entretien, Lucie revient également sur une particularité de sa comparse, qui peut parfois rendre leur collaboration compliquée. En effet, Marlène souffre d’hyperacousie, une sensibilité extrême aux sons qui la fait vivre au quotidien avec des difficultés. Dans ces moments-là, révèle Lucie, une seule option s’offre à ceux qui l’entourent : «Il nous faut alors tous cesser de parler et être calmes ». Un silence, qui, par malheur, manque d’être invité, provoquera l’irritation de Marlène. «Cela complique parfois nos échanges, car il faut faire preuve de beaucoup d’adaptabilité et de précaution dans notre manière de communiquer », explique Lucie qui fait toutefois preuve de compréhension face à la situation. «Depuis que Lucie est maman d’un adolescent, cela fait partie de son rôle de répéter les choses quinze fois», analyse-t-elle en souriant.

Reprendre le flambeau de tutrices pour la Star Academy n’est pas une mince affaire, et les deux amies sont bien conscientes des défis qu’elles doivent relever. Entre séances de coaching, conseils aux candidats et spectacles sur scène, Lucie et Marlène vivent chaque jour au rythme effréné de cette aventure exceptionnelle, tout en gérant leur vie personnelle et leurs projets artistiques respectifs.

Leur vision de l’éducation musicale

Si Lucie Bernardoni et Marlène Schaff se démarquent par leur côté pédagogue et leur investissement auprès des jeunes talents, elles partagent également une vision commune de l’apprentissage musical : un mélange de travail acharné et de passion dévorante. Elles insistent sur l’importance de donner envie à chaque élève de se surpasser, pour réaliser leurs rêves les plus fous, quitte à bousculer parfois les codes établis.

Au-delà de leur rôle en tant que tutrices et artistes, ce qui frappe surtout chez Lucie Bernardoni et Marlène Schaff, c’est leur amitié sincère et leur complicité naturelle. Toujours prêtes à soutenir l’autre dans les moments difficiles, elles forment un duo inséparable, faisant preuve d’une bienveillance et d’un respect mutuel rare dans le monde du show-business. Nul doute que cette amitié précieuse les aidera à traverser toutes les épreuves, professionnelles comme personnelles.

Dans une industrie parfois impitoyable, il est réconfortant de voir des personnalités aussi authentiques et généreuses que Lucie Bernardoni et Marlène Schaff faire la différence. Leur passion pour la musique, leur engagement auprès des jeunes talents et leur amitié solide constituent une source d’inspiration pour tous ceux qui ont la chance de croiser leur chemin. Quant à nous, on ne se lasse pas de suivre ces deux femmes talentueuses et attachantes, au cœur de cette aventure musicale unique qu’est la Star Academy.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.