Jean-Christophe Hembert crée un sandwich digne de Karadoc

« Ça y est… je vois trouble. C’est le manque de gras, je me dessèche. » Karadoc.

Que tu aimes ou pas tu connais nécessairement Kaamelott et un de ces personnages les plus délirant  et au punchline de l’espace qu’est Karadoc.

 « Qu’est-ce que c’est que ce style de bouffer des petits machins tout secs et trois gallons de flotte par jour ? […] Si la jeunesse se met à croire à ces conneries, on se dirige tout droit vers une génération de dépressifs ! Le gras, c’est la vie. »

Ce dernier interprété par  Jean-Christophe Hembert a eu une idée pour le moins raccord avec Karadoc.  En effet ce dernier a décidé de mettre les adages de son personnage à exécution.

-« La joie de vivre et le jambon, y’a pas trente-six recettes du bonheur ! »

Ainsi avec l’aide du chef cuisiner Grégory Cuilleron, Jean Christophe-Hembert ont élaboré un sandwich destiné en premier lieu auprès des supporters de l’Olympique Lyonnais. Et oui, tu l’as compris, il va falloir aller à Lyon.

Le fameux sandwich se compose d’ un met au saucisson cuit, sauce au Saint-Marcellin, compotée d’oignons au Beaujolais ainsi qu’un  condiment aux carottes dans un pain rond légèrement brioché.

Pour aller plus loin encore ce dernier va même lancer son propre food truck « Au Sandwich Lyonnais« .

Il ne nous reste plus qu’à aller tester ce petit bijou.

-« Écoutez ma mie, il vaut mieux bouffer ça une fois par mois que de la merde tous les jours, je vais vous dire, à ce niveau-là, c’est plus de la gastronomie, c’est de l’érotisme. »