E.Macron s’oppose au crop top ou lorsque la parole présidentielle devient stupide

Le crop top à l’épreuve de la République

 

Alors qu’Emmanuel Macron était interviewé par le magazine féminin ELLE sur l’égalité hommes-femmes, il fait une bourde en s’attaquant au crop top (ce vêtement dévoilant le nombril des personnes qui le portent). Mais comment un bout de tissu peut autant faire parler et diviser ?

 

C’est en septembre 2020 que le scandale crop top éclate à cause d’une déclaration du ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer sur le fait que le crop top n’était pas une tenue « républicaine ». Directement après ses déclarations, le ministre s’est fait tailler un short par l’opinion sur les réseaux. Le mouvement #lundi14septembre est né. À l’époque cette manifestation a eu le soutien de la ministre de l’Égalité entre les hommes et les femmes et de sa prédécesseure qui ont remis à sa place Jean-Michel Blanquer.

 

tweet de la ministre

 

Six mois après, alors que le Président se revendique féministe il tient des propos franchement sexistes et d’un autre temps. Selon lui, le crop top serait une manière de provoquer et une « fantaisie ». Puis il continue à s’enterrer en disant que l’école n’est pas un endroit « pour exister » ou « choquer ». On ne sait pas l’image qu’il a de l’école et des élèves mais c’est franchement archaïque.

 

L’image de la société française moderne et dynamique est bien loin. Le vrai problème ici ce n’est pas tant le crop top mais le regard masculin sur la femme.  Le corps de la femme se retrouve encore hyper sexualisé. La femme doit faire attention à son comportement pour ne pas heurté la sensibilité – l’attention – des hommes. Alors que de leur côté les hommes ne font aucun efforts d’adaptation. Comme si les hommes étaient des animaux prêts à sauter à la vue d’un nombril. Cette histoire de provocation vient d’une opinion masculine.

 

Une fois encore, ses déclarations ont affolé la toile. On ne sera surpris de revoir un mouvement pour les libertés individuelles à la rentrée 2021. On notera que c’est encore un homme qui donne son avis sur les tenues des jeunes femmes. Malgré ses grandes études, le Président n’a pas encore compris que le fait d’être un homme n’était pas un passe-droit pour donner son avis sur le comportement des femmes.

 

crop top

 

Après le pantalon dans les années 60, le jean troué dans les années 90. Plus récemment, la longueur de la jupe en 2017, c’est maintenant au tour du crop top qui fait scandale. Ce n’est pas demain que les jeunes femmes pourront s’habiller comme elles le veulent sans créer l’émoi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.