L’exposition So Punk Rive Gauche, ou l’art de l’appropriation culturelle

La grande exposition du Bon Marché à Paris casse les codes, et l’esprit punk avec.

« Chic, moderne, twisté par une sophistication toute parisienne… sans rien perdre de sa force de subversion ». Non non ce que vous lisez ne concerne pas le dernier défilé de la Fashion Week mais bien la description d’un « esprit » punk tout particulier : celui présenté lors de l’exposition So Punk Rive Gauche du très huppé magasin parisien Le Bon Marché jusqu’au 20 octobre. Pour le pire et … pour le pire.

Dans les fins fonds de la rive Gauche, là où se bousculent les esprits les plus provocateurs, où les anarchistes en tous genres du VIIe arrondissement renversent les dictats de notre société, où rebelle rime avec faire un régime 100% gluten free : le punk est là. Mais pas n’importe lequel, le punk façon Le Bon Marché, ou la recette pour chier sur une contre culture. Attention, mettez vos tabliers !

Pour faire une bonne appropriation culturelle, placardez une belle affiche sur la devanture de votre magasin et mettez-y une grand-mère un peu « branchée » et surplombée par une belle crête iroquoise bien clichée. Ensuite, repensez entièrement la décoration de votre enseigne, si chic soit-elle.

À LIRE :   Cinq bonnes raisons d'aller au musée... seul

Préparez un espace So Punk Fashion, où l’on trouve des badges et des tee-shirts nirvana déchirés pour rappeler l’ambiance de ce phénomène culturel venu d’outre-manche à la fin des années 70 ; poussez les clients aux pires excentricités en leur proposant des imprimés sauvages ou des vêtements aux messages revendicateurs spécial CSP+ ; n’oubliez pas l’espace So Punk Music, avec des guitares Gibson et un petit studio d’enregistrement.

Bref, un savoureux mélange de Fashion / Punk tout en contradiction, qui doit donner des maux de tête au Sex Pistols !

Pas encore rassasié par ce trop-plein de rébellion, l’idée d’un apéro punk rive gauche le dimanche 6 octobre avait émergée par le biais d’un évènement Facebook. Il semblerait que cet événement ait étrangement disparu de la toile. On est passé à deux doigts de la catastrophe ! Comme le résume bien un article de Brain Magazine : le punk est mort et l’expo So Punk Rive Gauche a violé son cadavre.

Pixabay

Et pour une visite guidée nous te recommandons l’article de Félix Lemaître dans Brain Magazine.