Minipéripéties de Pierre Duquoc, une série allumée

Pierre Duquoc s’amuse de notre quotidien avec humour

 

pierre-duquoc1

Pierre Duquoc est un photographe amateur et autodidacte Une attirance pour le montage et le trucage vont l’amener progressivement vers le photo-montage et ce qui va suivre est la série « minipéripéties ».

C’est en 2009 que l’idée se construit. En se retrouvant seul dans son appartement, il est confronté à notre drame quotidien, vaisselle, repassage, lessive, ménage, courses, bref l’horreur. C’est là qu’il décide de mettre en situation ce quotidien d’un homme divorcé avec humour et un brin excentricité.

pierre-duquoc2
Lilliputien séchant le linge
pierre-duquoc3
Lilliputien jouant au poker
pierre-duquoc4
Lilliputien et ses sacs de course
pierre-duquoc5
Lilliputien piégeant les souris avec son chat
pierre-duquoc6
Lilliputien faisant le repassage
pierre-duquoc7
Lilliputien et son chat devant la télé

 

Comme le dit le photographe « Ainsi, mon appartement est devenu un cirque géant et absurde, mon univers intime est devenu collectif, car au final, n’avez-vous pas vous aussi rêvé de laisser vaisselle sale et ménage aux soins d’un lutin magique ? »

À LIRE :   Les Fantômes du Louvre, par Enki Bilal.

 

Tu peux retrouver les travaux de Pierre Duquoc à Exposition collective « La photographie et ses dérives »

Exposition collective La photographie et ses dérives
du 10 novembre au 22 décembre 2018
Espace d’Art Chaillioux
7, rue Louise Bourgeois
94260 FRESNES
du mardi au samedi, de 14h à 19h
Entrée libre

et aussi sur son site