Un nouveau trou bleu découvert en Australie

Un joyau de l’océan Pacifique

Un cénote, c’est un trou causé par un effondrement durant l’ère glaciaire. Par la suite, il se recouvre d’une couche d’eau. Quand un cénote se trouve en milieu marin, on appelle ça un trou bleu. A cause de la profondeur, l’eau n’y circule pas bien, ce qui empêche la prolifération de vie.

trou bleu 1
© The Sun

En faisant des recherches sur Google Map, le biologiste marin Johnny Gaskell a découvert un nouveau trou bleu, au large des côtes australiennes. Situé dans la grande barrière de corail, à 200 kilomètres de l’île de Daydream Island, ce nouveau trou n’égale en rien la taille de ses congénères. En effet, avec ses 20 mètres de profondeur, il se place loin derrière le Trou Bleu du Dragon (300 mètres de profondeur), le Trou Bleu de Dean (202 mètres de profondeur) ou le Grand Trou Bleu du Bélize (124 mètres de profondeur).

À LIRE :   Un nouveau club ouvre à Nantes !
trou bleu 2
© REUTERS/David Gray

Cependant, quand Gaskell et son équipe se sont rendus sur place afin de plonger dans le trou pour l’étudier, ils ont eu la chance d’y découvrir une incroyable biodiversité, et notamment une énorme colonie de coraux en pleine santé. C’est une découverte plutôt rassurante vis-à-vis de l’état des océans dans cette région, et surtout de la grande barrière de corail.

Le trou bleu de la barrière de corail vient donc s’ajouter à une liste de trous bleus à découvrir aux quatre coins des océans, et il devient un des joyaux de la grande barrière de corail, qui ne tardera pas à attirer les plongeurs amateurs et confirmés qui souhaitent découvrir la biodiversité locale.

Lucas Richard