Viens découvrir les arepas, la base de la cuisine au Venezuela

Des arepas par-ci, des arepas par là

Le pain est la base de l’alimentation dans la très grande majorité des cultures. Chaque cuisine a sa version, et elle est presque toujours là pour accompagner les repas. Aujourd’hui, on fait un saut au Venezuela pour découvrir la base de la cuisine locale : les arepas.

arepa 1

L’arepa est un pain de maïs blanc ou jaune, que l’on sert accompagné de différentes garnitures. Traditionnellement, on la confectionnait à la main, jusqu’à l’invention de la farine de maïs pré cuisinée.

arepa 3

Elle peut être aussi bien servie comme en-cas, comme petit déjeuner ou comme repas nocturne. En petit déjeuner, on la sert garnie de jambon fumé et de fromage (paisa ou duro). Quand elle est servie comme collation, on la garnit de haricots noirs et de sauce épicée, ou bien d’avocat, de poulet et de mayonnaise. Cette version est appelée la Reina Pepiada. Enfin, l’arepas peut également être préparée avec l’autre plat le plus prisé du pays : le Pabellón. Dans ce cas, on garnit la préparation de bœuf haché, de haricots noirs et de bananes plantains frites, ou alors de morceau de bœuf, de haricots, de banane plantains frites, d’un œuf au plat et de fromage.

À LIRE :   Le WEF de Davos ? J'y vais en Jet
arepa 2
© My Colombian Recipes

Pour préparer des arepas, on fait une pate de farine de maïs et d’eau, que l’ont fait d’abord frire quelques instants à la poêle avant de la faire cuire au four. C’est un aliment facile à préparer, ce qui en fait une des bases de la cuisine vénézuélienne. A tester d’urgence, en suivant la recette originale, ou en la passant à la sauce française avec un morceau de camembert et quelques tranches de saucisson : idéal avec un verre de rosé sur les quais.

LRD.

Publicités