Sexsomnia : le court-métrage à la fois érotique et perturbant

Quand le somnambulisme sexuel ne se réveille pas

Réalisé par Paul Minor, Sexsomnia est un court métrage érotique avec comme actrice principale Rebecca Dayan. Le but est-il de montrer la réalité du somnambulisme sexuel et son danger ? L’idée : une jeune femme recherche un partenaire sexuel en pleine nuit, dans une tenue ultra-sexy, sans aucune maitrise de ses pulsions… et tout ça durant son précieux sommeil. La sexsomnie est assez rare mais pourtant bien réelle. Elle se caractérise par une montée de désir incontrôlable et la nécessité d’avoir une relation sexuelle qui vient en dormant. Ses effets peuvent s’avérer extrêmement dangereux, surtout pour les femmes.

À LIRE :   Première mondiale : la sortie d'un film érotique en 3

sexsomnia© Sexsomnia

Mais le court-métrage Sexsomnia joue dans l‘esthétique et l’érotique, il est loin de la réalité inquiétante et effrayante du somnambulisme sexuel. Avec Rebecca Dayan, en lingerie sexy, en toute tranquillité dans les rues,  est-ce de cette manière que le film tente de relativiser la gravité de cette maladie nocturne et des dégâts qu’elle peut causer ? Où est-ce tout simplement un fantasme, ou une manière de nous mettre dans la peau d’une somnambule et de nous faire vivre son escapade nocturne, sans se soucier de ce qui se passe autour?

sexsomnia
© The libertine
sexsomnia
© The libertine
sexsomnia
© The libertine
Pour en savoir plus, clique ici .
NBD
Publicités