Plongeon en enfer avec les anciens détenus de Rikers Island, une île carcérale controversée

Derrière les barreaux, une prison surnommée  « Hell on Earth » 

Rikers Island est le second plus gros complexe pénitentiaire des USA. Tristement célèbre pour ses conditions déplorables de détention et les actes de violences perpétrés dans son enceinte, le centre carcéral abrite en moyenne depuis son ouverture en 1932, 10 000 détenus dont 85% n’ont pas été reconnus coupables d’un crime. La plupart ne peuvent pas se permettre une libération sous caution; 90% des détenus sont noirs ou hispaniques; 40% des détenus sont des malades mentaux.

Rikers Island Rikers Island Rikers Island

Surnommée Hell on Earth, la prison controversée pourrait fermer ses portes, à condition que la population carcérale plafonne à moins de 5000 détenus (9000 à l’heure actuelle). Mais avant ce long processus coûteux, le photographe-reporter colombien Tomas Mantilla s’est intéressé pendant deux ans à Rikers Island et la vie des prisonniers une fois libéré. Son puissant reportage capture les anciens détenus et leur famille qui se battent pour réintégrer la société. Un long parcours du combattant qui n’est pas toujours synonyme de réussite. 

Rikers Island Rikers Island Rikers Island Rikers Island Rikers Island

Plus d’informations : Site Tomas Mantilla 

À LIRE :   "Tous tatoués" Documentaire sur l'univers du Tattoo