Bowling for Gérard Collomb

Gérard Collomb ou le « Je parle donc je suis. »

gerard-collomb-couv

Gérard Collomb, ça te parle ? Mais si. Il semble que ce dernier soit ministre de l’intérieur (de l’Etat Français je précise)

Si tu ne l’avais pas remarqué, il y a eu des manifestations ce samedi contre la politique du gouvernement incarnée par le 1er ministre et bien sûr notre bon président bilingue Franglais.

Comme de convenu des heurts ont eu lieu lors des manifestations. On t’évite la guerre des chiffres sur le nombre de manifestants, tu te doutes bien de ce qui va être dit.

Revenons à notre Collomb. Ce dernier pour expliquer, selon lui, la faible mobilisation fait une sorte de raccourci, amalgame, enfin une chose étrange. Pour lui le manque de mobilisation tiendrait à 2 facteurs : « un certain nombre » de manifestants potentiels « n’y vont plus parce qu’ils craignent des violences, ou parce qu’ils commencent à voir les premiers effets de la politique menée par ce gouvernement »,

 

Là comme ça déjà tu grinces des dents, mais le plus beau arrive.

Selon notre bon Gérard :

« Ce qui est étonnant, par contre, c’est que des Black Blocs puissent intervenir au milieu d’une foule qui ne réagit pas. Si on veut garder demain le droit de manifester, qui est une liberté fondamentale, il faut que les personnes qui veulent exprimer leur opinion puissent aussi s’opposer aux casseurs, et non pas, par leur passivité, être, d’un certain point de vue, complices de ce qui se passe. »

À LIRE :   Des prêtres se mettent (littéralement) à nus

 

Si si tu as bien lu. Donc si on décrypte tranquille, pépouze cette phrase :

  • Le ministre de l’intérieur pose la question de savoir à quoi servent les forces de l’ordre
  • Les manifestants sont complices des débordements et actes de violence

On pourrait s’amuser pendant des heures. Exemple : « Alerte enlèvement. N’intervenez pas. Prévenez les forces de Police » Bah non, sinon je risque d’être complice. Intervenez vous-même, passons des lois sur la légalisation du  port d’arme pour tous etc….

Bref, Monsieur le Ministre, faites donc votre boulot et arrêter les petites phrases (C’est vrai à la fin, un micro ne signifie pas qu’il faille parler dedans) qui pour le coup constituent un véritable affront et danger à notre Démocratie.

 

Merci et bisous.

 

Le billet d’humeur de Lary