Finale du Clash of Tatas : la scène drag a chauffé

Poulette contre-attaque

Depuis début mars, la scène drag parisienne est en ébullition : le collectif drag Maison Chérie est sélectionné pour le Superball, les jeux olympiques des drag queens européennes, à Amsterdam. Pour sélectionner la représentante de la maison dans la catégorie lipsynch (ou playback, l’une des disciplines majeures des drags), des battles ont été organisées depuis près de deux mois. Le nom de cet événement ? Le Clash of Tatas.

drag 4

Pour replacer le Clash dans son contexte, il faut savoir que Paris connaît depuis quelques années une renaissance de sa scène drag. Calypso Overkill, Cookie Kunty ou Veronika Von Lear sont des noms que tu n’as pas pu rater si tu fréquentes un peu le monde de la Nuit parisienne. De plus en plus de shows se tiennent dans la capitale, et attirent de plus en plus de monde, de tous horizons, genres ou orientations sexuelles confondus. Tous se retrouvent pour admirer une forme d’art qui fait encore débat, mais qui a le mérite de faire bouger les choses partout où elle passe.

drag 3
Enza Fragola, Calypso Overkill, Poulette Zhava-Kiki et Poney Mc Slutty – © P.

La tension était au plus haut à L’International, rue Moret (11ème arrondissement), pour la finale du Clash of Tatas. Calypso Overkill affrontait Poulette Zhava-Kiki : la première, déjà bien implantée sur la scène parisienne, avait gravi les échelons jusqu’en finale à coup de death drops et de lipsynchs sans faux-pas. La seconde, elle, proposait un cocktail de barbe, de renouveau et d’inventivité, et n’avait cessé de surprendre son public avec des performances qui redoublaient d’humour et de références à la pop-culture d’hier et d’aujourd’hui.

Après une performance sur Cell block tango, de la comédie musicale Chicago, incluant le gratin de la Maison Chérie, les queens se sont laissé la place sur la scène pour leurs performances persos, entrecoupées de moments comedy propres à la scène drag. Mention spéciale pour le « tuto sodo » de La Kahena, accompagnée d’un membre du public, et pour la LONGUE série de capotes sorties par Calypso d’on ne sait où. Puis les finalistes ont pris la scène pour tout donner, et c’est ce qu’elles ont fait.

À LIRE :   Le Wu-Tang Clan n'est pas le dinosaure de la musique
drag 6
Poney Mc Slutty – © P.
drag 7
Jesus La Vidange, drag king de la Maison Chérie – © P.

Poulette Zhava-Kiki a touché le cœur de nerd de son public avec une performance hilarante, mélangeant dialogues de Leia et Dark Vador dans Star Wars avec Break Free, d’Ariana Grande, le tout dans la peau (et le costume) de la Princesse. Son partenaire de scène ? Une réplique en carton du R2D2. Puis Calypso Overkill, la lipsynch assassin de la maison a imposé son style avec une performance à couper le souffle, débutant avec une scène de la sitcom des années 90 Designing Women, et enchaînant sur l’hymne Call me mother, de RuPaul. L’une comme l’autre ont fait hurler à pleins poumons l’assemblée : plusieurs heures plus tard, les « YAS QUEEN » résonnaient encore aux alentours de la rue Oberkampf.

drag 8
Poulette Zhava-Kiki – © P.
Calypso Overkill – © P.

Ensuite est venu le temps des votes : après que l’applaudimètre ait déclaré, à un décibel près, que le vote du public allait à Poulette Zhava-Kiki, les membres de la maison ont voté tour à tour. Même si le public a montré une incontestable volonté de renouveau, en scandant le nom de Poulette, la Maison Chérie a plutôt eu tendance à voter en fonction des drag families. Une fois les queens à égalité, la mother de la maison, Enza Fragola a pris la parole pour les départager. Une poulette en plastique à la main, elle a annoncé donner sa voix à la queen barbue, déclarant ainsi Poulette Zhava-Kiki gagnante du Clash of Tatas.

drag 10
Poulette Zhava-Kiki – © P.
drag 2
Calypso Overkill – © P.
drag 1
Poulette Zhava-Kiki – © P.
drag 5
Calypso Overkill – © P.
drag 11
Poulette Zhava-Kiki – © P.

Pour retrouver le topo que l’on avait fait il y a quelques mois sur le revival de la scène drag parisienne, c’est par ici ! Et pour en voir plus de la Maison Chérie, de Poulette Zhava-Kiki et de Calypso Overkill, rendez-vous sur Instagram.

Lucas Richard & P.