David Lynch aime le nu et l’expose dans une sublime série photographique

 » Je suis fasciné par l’infinie variété des corps »

On savait déjà que le réalisateur de Elephant Man et Mulholland Drive possédait de multiples talents. On revient sur sa qualité de photographe qui complète celle de musicien, peintre et cinéaste bien sûr. Dans le recueil David Lynch, Nudes, il dévoile sa fascination pour le nu féminin dans des effets de plasticité entre proximité familière et insaisissable étrangeté.

lynch

L’oscillation entre monde du rêve et du cauchemar présente dans le cinéma du maître Lynch imprègne cette série dans un regard unique révélant le corps des femmes. Le spectateur est plongé dans un univers de mystères où les ombres travaillent dans une sublimation inquiétante les courbes et méandres de muses ensorcelantes. Des ongles et bouches vernis, des jambes croisées disparaissant dans un fondu noir, de la fumée qui floute les corps : les images hypnotisent.

À LIRE :   Gagne un tour d'Europe avec une poupée gonflable
lynch

Publié par la Fondation Cartier pour l’art contemporain en novembre 2017, le recueil contient 125 photos en couleur ou noir et blanc qui tire les fils de l’univers surréaliste du réalisateur vers l’érotisme et le fantasme. A 72 ans, le père à mèche blanche de Twin Peaks renoue dans ce projet avec sa première formation de peintre et plasticien aux Beaux-Arts de Boston qui précède son entrée fracassante dans le cinéma en 1976.

lynch

Alors qu’il s’est quelque peu épuisé à la réalisation des 18 épisodes de Twin Peaks : The Return, David Lynch enchaîne pourtant les projets artistiques et compte notamment rendre hommage au réalisateur italien Frederico Fellini dans une exposition à Sion en septembre 2018. Attirés par sa fine abstraction, on ne peut que rechercher sa pure came artistique qui se décline sur différents médiums.

lynch lynch lynch lynch

Romane