Paris remporte le titre de ville des râleurs de France

Oui et après, c’est quoi le problème ?

C’est officiel: Paris concentre le plus de râleurs sur tout le territoire français. Les parisiens peuvent se réjouir d’obtenir la médaille d’or qui semble clairement méritée. Leur titre a été confirmé par une étude de Mood Messenger qui s’est contenté de comptabiliser le nombre d’emojis grognons envoyés par les utilisateurs. La capitale arrive donc en tête devant les villes de Clermont-Ferrand et de Brest.

râleurs
©Mood Messenger

Alors oui, l’enquête est biaisée car l’emoji du rageux peut-être utilisé au second degré,  mais il reste de notoriété publique que le parisien n’est jamais content. Pour certains c’est plus ou moins pathologique mais pour les autres, des facteurs semblent l’expliquer. Nous ne sommes pas naturellement râleurs pas plus que les bretons sont alcooliques ou les ch’tis attirés par les frites.

râleur

Pensons d’abord à la densité de Paname. Avec 21 067 habitants par km2, la ville possède une des plus fortes densité d’Europe, et plus il y a de monde agglutiné, plus on a du mal à se supporter les uns les autres sans doute. Et si la ville Lumière est réputée pour son effervescence, sache que dans les transports, les distances s’allongent et le temps manque. Alors le parisien est pressé. Parfois, les petites emmerdes quotidiennes s’accumulent en plus du métro, boulot, dodo ce qui donne envie d’exagérer un peu (un petit côté marseillais sans doute… non, je retire).

À LIRE :   Open Minded Présente Zadig B2B Antigone, Alex.Do, Bleak @ La Machine
râleur

Reste à considérer le râlage comme un comportement salutaire. Il vaut sans doute mieux exprimer son mécontentement par un soupir et une phrase acerbe que par la violence d’un pain dans la tronche. S’il est râleur, le parisien est sans doute moins frustré. A méditer pour plus de sérénité.

râleur râleur

Et en plus on s’en fout.

 

Publicités