Vandals : un jeu d’inflitration et d’hommage au street-art

D’la bombe sur ton écran

Aller taguer de nuit, habillé en sweat noir, tout en faisant gaffe de ne pas se faire chopper par la police, c’est possible de chez toi. Avec le jeu Vandals, présenté par Arte, tu peux chausser les baskets d’un street-artiste et poser ta marque dans les rues de cinq villes incontournables pour l’art de rue.

vandals

Créé par le développeur indépendant français Cosmografik, Vandals se teste sur PC et smartphones. Et pourquoi c’est sympa ? Parce qu’on explore le monde des graffeurs en ayant le frisson d’échapper aux autorités. En plus, ce n’est pas juste se marrer en échappant aux flics, aux chiens, aux yeux des caméras de surveillance. Le jeu permet aussi de (re)découvrir les œuvres majeures de street-artistes iconiques tel Keith Harring.

À LIRE :   On a trouvé LA pire page de food porn de tout Instagram
vandals

Le gameplay est plutôt simple mais il y a quand même de quoi se creuser la tête avec 60 énigmes et 18 trophées à débloquer. Tu pourras également glaner pleins d’informations sur la culture urbaine avec les 40 fiches explicatives sur l’évolution du street-art depuis les années 60.

vandals

Pour graffer les murs, passer par les toits et descendre dans les égouts de Paris, Berlin, Tokyo, Sao Paulo et New-York, il te faudra télécharger la démo ou payer quelques deniers pour avoir l’appli. Lance-toi et laisse éclater ta créativité sur le bitume et la brique.

vandals

 

Plus d’informations : Site Arte Vandals