Pourquoi cette passion pour le mac’n’cheese ?

Euh…des coquillettes au gruyère ?

On dirait que certains sont à la recherche du Graal toujours plus « cheeesy ». Et c’est sans doute dans ce sens que l’on voit fleurir des assiettes mac’n’cheese dans les restaurants de France et de Navarre. A Paris, on les débusque en accompagnement de grosses pièces de viande, d’assiettes végé et même en plat unique. On en trouve même dans des burgers et des sandwichs. Une passion qui semble enflée de jours en jours. La question est : Pourquoi ? Qu’est-ce qui fait qu’une bande de fanzouzes vouent un culte à une plâtrée de coquillettes au fromage? mac'n'cheese

Par ces mots je viens sans doute de fâcher tout le monde outre atlantique. Si, chez nous, on compte la blanquette de veau, le bœuf bourguignon, et la tête de veau sauce ravigote (beaucoup de vaches en somme), aux Etats-Unis le mac’n’cheese est un peu une institution. A savoir que le 14 juillet n’a pas le même sens des deux côtés de l’océan: pour certains américains c’est le National Macaroni and Cheese Day. Pourquoi pas.

mac'n'cheese

On parle en fait du fameux gratin de macaroni qui séduit également les canadiens et les anglais. Ce plat consistant se compose de pâtes coudes (grosses coquillettes en gros) noyées dans une sauce à base de multiples fromages dont du gruyère et du cheddar. Alors pourquoi cette invasion en France ?

mac'n'cheeseOn pourrait considérer que c’est un retour aux origines. Eh oui ! La petite histoire veut que le 3ème président des Etats-Unis, Thomas Jefferson serait revenu d’un voyage de 4 ans en France avec une machine à fabriquer des macaronis et aurait fait servir en 1802 le fameux mac’n’cheese à la Maison Blanche.

En tout cas, les fans de plats « cheeesy » peuvent se réjouir et commencer à débusquer dans les restaurants cette assiette qui tient au corps et au cœur.

mac'n'cheese