Les sandwichs monstrueux de Paperboy à Paris

Le chef James fait simple mais efficace

Pour une adresse un peu « comme à la maison », où chiller entre potes, il y a l’enseigne de ce petit livreur de journaux. Paperboy, qui tient ses quartiers rue Amelot, du côté d’Oberkampf, séduit sans trop efforts les amateurs de street food.

paperboy

Déco épurée d’inspiration nordique, cuisine piquée aux ricains et autorisation de traîner à table, l’échoppe est séduisante. Du bouche à oreille on passe à la mise en bouche pour révéler ce qui se cache derrière la carte. On voulait te parler sandwich et pour cause : Du Chiken Lemon au Smoked meat, ça glisse sous la dent. Il y a même un vegan burger  à base de steak de quinoa et patate douce (coucou les mangeurs de graines).

paperboy

Tu vas nous dire « oui mais 12€ ça fait chero le casse-croûte ». Alors il faut quand même rappeler que tout est fait-maison et qu’on part sur de bons ingrédients. Clairement, le Smoked and Fresh, bagel au saumon bio, fromage frais, citron, coriandre, oignons rouges, ça ne se refuse pas. Si tu as de la place, pense vraiment aux desserts faits maison. Le carrot cake te fera chanter une sérénade.

À LIRE :   Cycleur de Luxe x Open Minded
paperboy

Pour le brunch du dimanche, il y a de quoi faire. On pense notamment au Fatty avec son English burger, son pancake, ses baked beans, sa boisson chaude et son jus de fruits frais. Côté bières, tu pourrais faire un joli tour du monde avec une bière tahitienne, italienne, japonaise, parisienne et new-yorkaise. En définitive, les recettes sont simples mais généreusement soignées. T’as pas la dalle là ?

paperboy paperboy
Publicités