5 minutes d’éducation au métal pour saigner des oreilles

De Black Sabbath à Deafheaven

Dans le genre « les metalleux sont des démons mangeurs d’enfants« , on reprendra un peu de la vidéo produite par Pitchfork : « A brief history of metal« . Pour comprendre ces sonorités lourdes et épaisses tenant de l’occulte, le média web américain nous sort une vidéo intelligente réalisée par l’illustrateur Joren Cull, au ton ironiquement délicieux.

metal

Avec un décor à la South Park et des dessins à la Beavis and Butthead, ce court format animé nous incruste dans une salle de classe, un jour d’exposé. Trois gamins vont expliquer l’essence du métal et ses dérivés à leurs camarades de classe terrorisés, à base de vomissements et de rétines sanglantes.

metal

Dès le départ la vidéo donne le ton en nous alertant sur les risques de convulsions et de crises épileptiques. Si tu tiens le coup, tu pourras en apprendre beaucoup sur les groupes emblématiques de ce genre né dans les années 60, à base de Led Zeppelin, Iron Maiden, Slayer, Anthrax et bien d’autres. Distinguant avec sarcasme le metal mainstream de l’undergound, le réalisateur brosse (à la paille de fer) tous les sous-genres : Death, Black, Doom et même Glam métal. Si si. « Le temps n’est qu’illusion, le métal est tout » conclut la petite tête de mort. Ce qui nous donne clairement envie d’adopter un metalleux pour débriefer son HellFest, un verre de sang de chaton à la main, dans une grotte de glace déco charognes.

À LIRE :   Le vrai parc Westworld ouvre à Austin, et tout peut s'y passer
metal
Slayer