Revivons ensemble le pire jour de l’année selon moi : la Saint-Valentin.

saint-valentin

Célébrer la Saint-Valentin par procuration, c’est possible ?

« Ça dégouline d’amour, c’est beau mais c’est insupportable » : si Anaïs avait vu juste avec cette chanson, elle était très loin de ma réalité. Je n’ai rien contre l’amour ou la Saint-Valentin, ça me dégoute juste un peu. Là vous vous dîtes « ok, on a à faire à une fille aux attraits physiques peu encourageants donc c’est normal qu’elle soit seule ». Je suis pour vous, ce que l’on appelle dans le jargon du net : « une rageuse« .

Alors oui. Mais non.

Déjà la Saint Valentin de base ça me gave parce-que je me suis toujours débrouillée pour me faire larguer ou quitter la personne avec qui j’étais un peu avant. Pur fruit du hasard ou comportement inconscient, le résultat est le même : à 25 ans, je n’ai jamais célébré l’amour le 14 février. Si jusque-là, ça ne m’avait réellement pas dérangé, cette année, les choses ont changé sur plusieurs points.

Le premier c’est que la personne avec qui je partage mon appartement, qui se trouve être une de mes meilleures amies a rencontré un mec. Le deuxième c’est que le mec est question est génial. Le dernier c’est qu’ils ont décidé de fêter la Saint-Valentin et que je l’ai vécue par procuration tout en étant bien consciente que ces petites attentions ne m’étaient pas du tout destinées.

Quelques jours avant le BIG DAY, ma coloc, qu’on appellera Héctorine parce que c’est un prénom que personne ne porte en 2018, décide de se mettre à la recherche d’un ensemble de lingerie pour faire plaisir à son copain, qu’on appellera Marc parce que c’est un prénom hyper sexy et que son mec l’est affreusement.

saint-valentin

Héctorine c’est un peu la fille parfaite : très TRÈS bien foutue, naturelle, drôle et intelligente. Elle bosse dans une grosse boite de production, gagne bien sa vie et peut passer un weekend entier à lire comme à danser jusqu’au lundi. Moi, c’est un peu tout le contraire. Je galère encore à perdre le gras que j’avais pris à 11 ans quand je pensais que j’éliminerai le Nutella pendant ma croissance – elle n’est jamais arrivée, je mesure 1m59 – , des fois je bosse mais en général je glande et quand j’ouvre un bouquin je m’endors texto. Je crois que le seul truc que j’ai c’est l’humour et l’auto-dérision mais là encore, je ne lis pas vos commentaires de peur que vous m’enleviez cette croyance. #déni

BREF ! On trouve l’ensemble parfait, ils se préparent pour une soirée pas trop gnangnan mais un peu quand même et dans ma tête je suis aussi contente pour elle que jalouse. De mon côté, je prévois de me commander un bon gros Pad Thaï à 800 calories et me boire une petite bouteille de vin pour faire passer le tout.

saint-valentin

Le jour -J arrive, Héctorine – Jpp de ce prénom– se prépare, Marc arrive et ils se posent pour boire un petit verre avec moi. Ils sont hyper beaux ensemble et j’ai presque envie de venir avec eux. Au programme pour eux, un petit restaurant et une tournée des bars. Là sur le baromètre de la jalousie on est au niveau de Drake quand Chris Brown a récupéré Riri. Ça va pas du tout, mais je ne montre rien. Aux alentours de 20h ils partent. Je commande mon plat et je lance, pour me marrer un peu de la situation, un brave « Virgin Suicide ». Après 1h, toujours pas de nouvelle de mon plat. Par contre, j’ai des nouvelles quasi-constantes de la soirée parfaite que passent Marc et Héctorine. Connaissant la taille microscopique de sa vessie, j’en conclue qu’ils en sont déjà au bar et qu’elle s’est mise à la bière. À chaque fois qu’elle fait un tour aux toilettes elle en profite pour me transmettre avec élégance son bonheur tout en pensant à ma solitude. Fait chier, elle est vraiment parfaite : 

À LIRE :   Profession hôtesse : sexisme et blagues douteuses à l'horizon

Héctorine : « Ça va mon chat ? »

La rageuse : « Oui. Et toi? »

Héctorine : « On passe une trop bonne soirée, le serveur nous a offert le dessert« .

La rageuse : « Super ! »

Héctorine : « Et toi ? Il est bon ton Pad Thaï, tu passes une bonne soirée ? »

La rageuse enragée : « Dans la mesure où je l’attends toujours, on peut dire qu’il n’a aucun goût. Mais oui, ça va. »

Puis rien. Elle retourne à sa soirée et revient aux news toutes les 15 minutes ce qui a le don de m’agacer et en même temps de me rappeller que le livreur ABUSE ! Du coup, je l’appelle, il me dit que c’est un jour particulièrement agité et que les demandes sont traitées au plus vite. Ils sont sur tous les fronts parce que « vous savez ce que c’est aujourd’hui !« . Oui bordel, je sais !

saint-valentin

1h20 plus tard, je reçois ENFIN mon Pad Thai, j’ai plus faim, je viens de me taper 2 suicides, le moral est pas au top quand Marc m’envoie une photo d’Héctorine. Ils sont dans un bar à Ping Pong et il me fait savoir qu’elle lui a mis sa raclée. J’ai l’impression d’être sa mère. Même si tout ça partait d’un bon sentiment, je suis presque énervée par la situation alors que c’est génial qu’elle ait gagné au Ping Pong. Je veux dire, c’est un sport qui requière tellement de dextérité, de précision et de rapidité que vraiment personne n’a jamais réussi à enchaîner deux passesLà, vous pouvez dire « rageuse ».

Je vous passe mon repas froid plutôt infect et la dé-synchronisation des sous-titres sur la dernière demi-heure. Je me couche vers 23h, je n’ai pas sommeil mais encore moins envie de les croiser dans leur complaisance. À 3heures du matin, la porte claque. Ils sont de retour.

Et vas-y qu’on ouvre une dernière bouteille, qu’on se marre, qu’on chuchote et qu’on se roule des grosses pelles. Je suis là, à écouter mon putain de livre audio parce que je fais des insomnies et à côté de moi, j’ai la passion qui me met des faciales de bonheur. Je dis rien, j’augmente le son.

Je finis par m’endormir quand j’entends les premiers signes de la nudité partielle d’Héctorine. Marc a vu les sous-vêtements, je sens que je vais pas dormir de la nuit. Il est comme un enfant à qui on a donné 3kg de bonbons et à qui on a dit « ce soir, exceptionnellement, tu peux tout manger et même te resservir« . Par respect pour elle je ne dirai rien de plus mais moi j’ai pas dormi, j’ai fait la gueule et le lendemain  j’avais une belle indigestion.

J’crois que je me suis trompée de rédaction, je devrais être rédactrice résidente pour VDM.