SMILF, la série qui ose tout en brisant les tabous !

Une série sans langue de bois sur les mères célibataires et la sexualité

Diffusée depuis le mardi 23 janvier sur Canal + Séries, SMILF, l’acronyme de Single Mother I’d Like to Fuck, est une nouvelle série sur la sexualité des mères célibaires. Cette dramédie drôle, trash et sans préjugés met en scène la vie trépidante de l’attachante Bridgette Bird qui élève seule son fils.

SMILF

 

Frustrée de voir que le père de son enfant a repris une vie sexuelle, Bridgette décide d’emboiter le pas mais s’inquiète de l’état de son appareil génital mis à mal par la grossesse. Nommée aux Golden Globes 2018, la série bouscule le regard trop étriqué de la société envers les mères célibaires. Loin du schéma « un papa, une maman », SMILF porte un regard sincère et sans tabous sur le sexe, la parenté, et évoque également des thèmes injustement peu évoqués comme les troubles alimentaires ou les agressions sexuelles.

À LIRE :   Les meilleurs bars à bière de Paris !
SMILF

La série a affolé les puritains américains par son aspect trop « débridé ». Décriée par la Ligue Catholique pour les Droits Civils et Religieux, le président Bill Donohue a déclaré que dans la série « les femmes sont des objets, le christianisme est sali et l’homosexualité exhibée. » Si SMILF bouscule avec brio les âmes puritaines américaines, le dernier épisode de la saison 1 rend aussi « hommage » à Woody Allen, accusé d’abus sexuels.

SMILF