Le Cambodge, une autre réalité derrière la carte postale

Un pays touristique à la réalité plus sombre

Tu pars au Cambodge ? Avant de te prélasser cocktail à la main sur le sable fin, efface un peu l’image de carte postale dans tes pensées pour prendre conscience de la réalité du pays et de sa capitale Phnom Penh. Pas question d’être parano non plus, mais comme partout ailleurs, sois prudent.

Cambodge

Le Cambodge a accueilli environ 5 millions de touristes cette année, éblouis par les temples d’Angkor et les plages paradisiaques. Pays plutôt calme, il n’est pas dangereux après des années de guerre civile, et a retrouvé la paix depuis la fin des combats en 1998 puis est rentré dans une période de stabilité. Le Cambodge mise désormais sur le tourisme pour tourner la douloureuse page du passé.

Cambodge

Etant un touriste occidental en voyage, tu seras perçu comme un portefeuille sur pattes, comme dans bien d’autres pays, alors attention aux vols à l’arraché.

À LIRE :   Pornhub sera le Cupidon de ta Saint-Valentin

Les règles basiques sont d’usage, ne pas se déplacer avec de trop grosses sommes d’argent, des objets de valeurs voyants ainsi que laisser passeport et autres papiers en lieu sûr et ne prendre que les copies lors de déplacements. Evite donc de laisser en évidence ton sac ou main ou sac en bandoulière, car ils peuvent être arrachés même lorsque tu es calé dans un tuk-tuk ou sur une moto taxi.

Cambodge

Enfin, sache que la consommation de toutes drogues est interdite au Cambodge. L’usage, la détention et le trafic de stupéfiants n’est pas pris à la légère et sont punis de peine d’emprisonnements entre 10 et 20 ans. Attention donc aux « extra happy » que proposent des pizzerias, au risque de te retrouver bien trop high.

Cambodge